29-30 septembre 2021 - Bron

Cinéma et psychiatrie

FacebookTwitterLinkedInEmail

10e Journées cinéma et psychiatrie

Après une année blanche en 2020 en raison de la pandémie Covid-19, les Journées Cinéma et Psychiatrie de Lyon sont de retour ! La formule de cette année sera volontairement réduite (projections seulement au centre social du CH le Vinatier, en jauge réduite) et avancée à la fin du mois de septembre, afin de garantir, dans un contexte sanitaire encore instable, l’opportunité de ce qui fait l’essence même de ce rendez-vous : la rencontre et l’échange, au travers des films, à propos de thématiques intéressant la santé mentale.

Cette édition est également particulière car les Journées Cinéma fêtent leurs dix ans ! Durant cette décennie, l’évènement n’a cessé de croitre, en terme de programmation déjà, mais aussi par l’ouverture permise à la participation des professionnels, puis des cinéastes, des familles, associations et bien sûr, des personnes concernées par la maladie psychique. C’est aussi l’occasion de fêter dix années de partenariat avec le Centre National de l’Audiovisuel en Santé Mentale (CNASM) qui en 2021 a organisé et célébré la 40ème édition du festival de Lorquin, où converge toute l’actualité de la production filmique nationale et internationale en santé mentale.

La journée du 29 septembre sera ainsi consacrée au traditionnel « Best Of » de cette édition anniversaire du festival de Lorquin, une sélection interrogeant encore une fois l’évolution des soins psychiatriques au sein de l’institution hospitalière, le matin, pour laisser place l’après-midi à des thématiques touchant l’enfance, « Fracturée » par l’expérience de l’inceste ou encore interrogée dans sa particularité pour ceux que l’on nomme les « zèbres », ces « surdoués » ou « haut potentiels », qui affluent toujours plus nombreux dans la demande de soins psychiques. Cette journée autour de l’actualité de l’audiovisuel en santé mentale sera également l’occasion de projeter des mini films du grand prix vidéo 2020 d’Arts Convergence, dispositif associatif proposant de faire travailler avec un objectif commun des artistes expérimentés et des personnes ayant des difficultés psychiques, afin de leur permettre d’imaginer, de maitriser et de réaliser un projet culturel et artistique d’envergure.

La journée du 30 septembre proposera une sélection de films autour de la thématique des « portraits », angle de vue cher aux cinéma documentaire pour sa capacité à sensibiliser, humaniser son sujet, en personnifiant la question de la souffrance psychique. Des films touchants, à propos de tranches de vie rappelant à l‘essence de l’enjeu thérapeutique en psychiatrie : accueillir la personne dans son histoire singulière comme préalable à la relation de soin. Cette journée sera également l’occasion de découvrir des séquences d’un film réalisé dans le cadre du dispositif Eclats d’Art en collaboration avec la Ferme du CH Le Vinatier, proposant là aussi des portraits de personnes consultant au SUAL (Service Universitaire d’Addictologie Lyonnais) du CH Le Vinatier.

En amont de ces deux jours au centre social, des projections auront lieu dès le lundi 27 septembre, autour du film « La forêt de mon père », long métrage de fiction de Vero Cratzborn (en sa présence), d’abord l’après midi, pour les patients hospitalisés sur le CH Saint Jean de Dieu, puis le soir au cinéma Les Alizés de Bron, séance ouverte au public et en collaboration avec le Foyer Henri Thomas de l’ADAPEI qui présentera son court métrage « Aux confins du foyer », réalisé au sein du foyer de vie dans les conditions du confinement de 2020.

Nous pensons évidement aux projections qui n’auront pas lieu cette année à la Ferme du Vinatier, qui permettent habituellement de réunir des équipes locales et régionales ayant réalisé des films d’ateliers avec les personnes concernées, films réalisés dans des dynamiques associatives ou de soins. Nous pensons aussi aux projections qui n’auront pas lieu non plus à l’institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) du CH le Vinatier, qui permettent aux futurs soignants d’interroger l’accompagnement des malades à partir de films didactiques.

Ces réflexions nous amènent à souhaiter vivement un retour à la “normale” dès 2022. Pour l’heure, le comité de pilotage des Journées Cinema et Psychiatrie de Lyon est très enthousiaste de vous retrouver pour fêter cet anniversaire des dix ans !

Rens. : emilie.boyer@ch-le-vinatier.fr, https://jcpl.fr/