Françoise Peslherbe

FacebookTwitterLinkedInEmail

Formée aux Beaux-Arts, la peinture est le premier mode d’expression de Françoise Peslherbe. Mais rapidement, elle commence à prendre des photos en noir et blanc et les colle sur des toiles pour leur donner une deuxième vie, plus onirique, par les pigments. Plus elle peint, plus elle photographie. Mais que ce soit dans la peinture ou la photo, son travail interroge la place de l’homme dans le monde contemporain, et notamment dans la ville.

Comment l’individu s’inscrit-il dans son environnement ? Les espaces urbains sont-ils accueillants, conçus à sa mesure, ou bien à l’inverse, le sujet doit-il s’y plier ? 

Avec humour et une grande fantaisie, Françoise Pesleherbe imagine des mises en scènes millimétrées, détournant les objets et les installations de leur usage. Elle observe, capte des expressions, des lumières, des formes que les autres ne voient pas et en donne un tout autre sens. Des silhouettes acidulées et dynamiques évoluent dans des décors gris et figés, apportant une touche de couleur surprenante et vivante, décalant le propos. Des détournements salvateurs, qui font triompher l’imagination et la liberté de (re)penser l’environnement. Un vent impertinent souffle sur le béton… Ses images interrogent et bousculent le spectateur, avec bienveillance et humanité. Sa démarche photographique se veut engagée, « dans une humble prise de conscience générale de ce que nous sommes, tout en faisant rire, sourire, grincer un peu… », précise l’artiste. Un univers singulier et stimulant.

Née en 1964 dans l’Aube, Françoise Peslherbe vit et travaille aujourd’hui en Bretagne.

• En savoir plus : www.peslherbe.com