« Notre pays a besoin de tous, et notamment des seniors pour se réinventer »

FacebookTwitterLinkedInEmail

Alors que la crise sanitaire fait surgir le spectre d’une irréconciliable fracture entre les générations, que « jeunes » et « vieux » se sentent tour à tour stigmatisés, ce rapport de l’Institut Montaigne intitulé « Bien-vieillir : faire mûrir nos ambitions » entend démontrer que notre pays a besoin de tous pour se réinventer. Les seniors constituent une richesse et une ressource pour notre pays et doivent plus que jamais contribuer à la société post-Covid qui reste à construire.

L’objectif de ce travail est ainsi de valoriser leur important rôle social et économique, de réfléchir à un nouveau modèle de soins et de prévention à l’aune de comparaisons internationales, mais aussi de proposer une stratégie ambitieuse d’adaptation de notre société aux enjeux du vieillissement. Il détaille ainsi 12 propositions pour bâtir une société plus inclusive avec le bien-vieillir comme priorité.

Le rapport met en évidence plusieurs réalités :
• les seniors participent activement au dynamisme économique du pays ;
• ils jouent un rôle majeur en tant qu’aidants de leurs propres parents ;
• le système de soins demeure inadapté aux besoins des seniors ;
• le « bien-vieillir« , un concept plus qu’une réalité tangible en France ;
• le numérique, un outil pour maintenir le lien social et assurer la continuité des soins.

De là, découle 12 propositions afin de fixer une stratégie ambitieuse d’accélération du bien-vieillir à horizon 2030 avec des objectifs partagés pour construire une société plus inclusive et adaptée aux enjeux du vieillissement.

Valoriser la contribution des seniors à notre société

Proposition 1 : Faire de la formation tout au long de la vie une réalité pour les seniors.
Proposition 2 : Être à la hauteur des aidants en doublant le « droit au répit« . 
Proposition 3 : Supprimer les barrières d’âge dans la transition entre la vie active et la retraite.
Proposition 4 : Reconnaître l’utilité sociale et valoriser l’engagement des seniors dans le monde associatif. 

Vivre mieux chez soi et plus longtemps

Proposition 5 : Désigner une communauté de référents « nouvelle vie » au sein de chaque service public dans les territoires. 
Proposition 6 :  Généraliser le « diagnostic logement autonomie » en offrant un dispositif de guichet unique d’aide à l’adaptation du logement. 
Proposition 7 : Transformer la ville au service de nos aînés. Au-delà du domicile, c’est l’ensemble de la politique de la ville qui doit s’adapter au vieillissement démographique.

Vivre en meilleur santé et prévenir la perte d’autonomie

Proposition 8 : Instaurer une règle d’or attribuant 1 euro de dépenses en faveur de la prévention de la perte d’autonomie pour 10 euros de dépenses curatives.
Proposition 9 : Dépister et prévenir les fragilités liées à l’état de santé.
Proposition 10 : Former et accompagner les professionnels médicaux et paramédicaux, les professionnels du domicile et les aidants au dépistage de l’existence de fragilités.

Adapter notre économie pour mieux répondre aux enjeux du vieillissement

Proposition 11 : Soutenir la Silver économie en investissant dans les innovations et la R&D pour le bien-vieillir. 
Proposition 12 : S’appuyer sur des outils digitaux performants pour améliorer le recueil de données de santé dans le champ du vieillissement et personnaliser les parcours de soins.

Rapport 2021 de l’Institut Montaigne intitulé « Bien-vieillir : faire mûrir nos ambitions »