La Cour des comptes évalue les prises en charge de l’autisme

FacebookTwitterLinkedInEmail

La Cour des comptes (CC) présente un rapport d'évaluation de la politique en direction des personnes présentant des troubles du spectre de l'autisme (TSA) , réalisé à la demande du comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques de l'Assemblée nationale. Il pointe en particulier des données incomplétes sur les prises en charge, un engorgement persistant des structures de diagnostic complexe et la nécessité de créer une nouvelle impulsion. L'état des lieux est assorti de recommandations pour mieux connaître les TSA, mieux articuler les interventions des partenaires au service d'un objectif renforéc d'inclusion et mieux assurer des prises en charge de qualité sur l'ensemble du territoire.

La CC relève ainsi que les TSA, dont le taux de prévalence atteint environ 1% de la population, sont devenues progressivement un enjeu de santé publique et ont fait l’objet de plans successifs depuis 2005 pour diffuser les connaissances et mettre à niveau l’offre de soins et d’accompagnement. La connaissance des TSA, bien qu’en progrès, demeure toutefois lacunaire et doit être améliorée. Les progrès réalisés dans les prises en charge des enfants et surtout des adultes sont encore insuffisants. Enfin, la méthodologie des plans déployés doit mieux articuler les interventions des différents acteurs et mieux mobiliser les outils disponibles, au service d’un objectif renforcé d’inclusion. La Cour formule en ce sens onze recommandations.

  • Evaluation de la politique en direction des personnes présentant un TSA, CC, décembre 2017, à télécharger en pdf sur le site de la Cour de comptes