PSYCHOTHERAPIE

Actualités

Les infirmiers de pratiques avancées pourraient exercer en maisons de santé

Selon l'article 31 du Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2019, « le développement des pratiques avancées des auxiliaires médicaux en ville constituera un puissant levier d'amélioration de l'accès aux soins. » Actuellement, les maisons de santé, qui ont un statut de Sociétés interprofessionnelles de soins ambulatoires (Sisa), ne peuvent inclure ces professionnels. Pourtant, ces structures, « dont il est prévu de doubler le nombre d'ici 2022, constituent un support utile pour le développement d'équipes coordonnées de professionnels de santé, dans le cadre d'exercice offert par ces pratiques avancées » L'article suggère donc l'ouverture des Sisa, soit des maisons de santé, à la pratique avancée. L'assurance maladie, précise le texte,  « pourra ainsi rémunérer à grande échelle ce nouveau mode d'exercice, ce qui améliorera d’autant l’accès aux soins, en particulier pour les patients atteints de pathologies chroniques. »


< « Une adolescence entre les murs » : rapport de la mission d’information sur la réinsertion des mineurs enfermés
Internat : 19 postes restent vacants en psychiatrie >
Les infirmiers de pratiques avancées pourraient exercer en maisons de santé

Rechercher une actualité

Partager cette page