ODIS-C

Actualités

La qualité de vie des proches aidants

Une étude explore les caractéristiques des proches aidants auprès de personnes âgées et les répercussions de cet engagement

Un peu moins d’un aidant sur deux (47%) déclare au moins une conséquence négative de l’aide apportée au senior sur sa santé physique ou morale, selon cette étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), qui met en lien les caractéristiques de ces proches (sexe, âge, situation sociale et professionnelle…) et les répercussions de cette aide sur leur vie. Cette analyse provient des résultats de l’enquête Care (1), ce qui signifie qu’elle est basée sur le témoignage et le ressenti des proches eux-mêmes.
En France métropolitaine, 3,9 millions de proches aidants déclarés par une personne âgée de 60 ans ou plus vivant à domicile apportent une aide régulière, en raison de l’âge ou d’un problème de santé, pour trois grands types d’aides (vie quotidienne, soutien moral, aide financière ou matérielle). La moitié de ces aidants sont des enfants, un quart des conjoints. La majorité cohabitent avec l’âgé et sont des femmes (59,5%).
Par ailleurs, la relation d’aide s’inscrit le plus souvent dans une situation de proximité géographique : les trois quarts des enfants aidants résident à moins de 30 km et à moins de 40 minutes.
Les enfants cohabitants connaissent une situation de vie plus défavorable que les non-cohabitants : ils sont moins souvent en couple (26% contre 71% des enfants non-cohabitants), 62% n’ont pas d’enfants (contre 18% chez les enfants non-cohabitants), sont aussi plus souvent au chômage (12%) et inactifs pour cause d’invalidité (9%) que non-cohabitants (7% et 3% respectivement).
Les activités de la vie quotidienne les plus fréquemment déclarées sont les aides aux courses (62%), aux démarches médicales (53%), aux tâches administratives (43%) et au bricolage (40%). Cette aide est genrée puisque toutes catégories d’aidants confondues, les femmes aident plus souvent pour le ménage (+6,9 points de pourcentage), pour la gestion administrative (+5,7) et pour se laver ou s’habiller (+4,5 points).
1– L’enquête Care (Capacités, aides et ressources des seniors) effectue le suivi statistique de la dépendance des personnes âgées.

  •  Les proches aidants des seniors et leur ressenti sur l’aide apportée, Résultats des enquêtes «Care» auprès des aidants (2015-2016), X. Besnard et al., Les Dossiers de la DREES, n° 45, novembre 2019, voir https://drees.solidarites-sante.gouv.fr


< Les jeunes, l'alcool et le marketing
Une mission pour améliorer la gouvernance à l'hôpital >
La qualité de vie des proches aidants

Rechercher une actualité

Partager cette page