N° 67 - Avril 2002

Génétique et maladie d’Alzheimer

Auteur(s) : Lucie Maréchal, Dominique Campion, Didier HannequinNbre de pages : 3
FacebookTwitterLinkedInEmail

Les études génétiques ont contribué, en particulier, à préciser la nature des mécanismes présidant au dépôt anormal de peptide Aβ composant majeur des plaques séniles. La grande majorité des cas de maladie d’Alzheimer obéissent à un déterminisme multifactoriel. Actuellement, un facteur de risque génétique majeur, l’allèle ε4 du gène de l’apolipoprotéine E (apoE), a été identifié. Une minorité de cas sont des formes familiales précoces.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro