La revue

Miquel Wert

Formé aux Beaux-Arts de Barcelone, Miquel Wert se passionne depuis plusieurs années pour la mémoire collective. Fasciné par de vieilles photos de familles des années 1930 trouvées dans le grenier de son grand-père, ce peintre espagnol avec des racines suédoises, en fait sa source d’inspiration : « Mon travail aborde la théâtralité de la vie quotidienne et interroge la représentation en essayant de m’éloigner de l’aspect purement nostalgique. Dans la mise en scène de ces images, communes et intemporelles, je reconstruis un passé récent qui est en train de se dissiper progressivement de notre mémoire. J’essaye de lier entre elles des problématiques généalogiques personnelles avec une expérience collective partagée. »
Pique-nique, promenades en voiture, enfants joueurs, grand-père solennel, poses traditionnelles ou sur le vif d’une aventure… Nous feuilletons ainsi un album de famille, de notre famille au sens universel du terme. Nous voyons défiler les âges de la vie et chacun peut se reconnaître à différentes places et moments. Les visages floutés facilitent cette identification.
Le travail au fusain, précis, remarquablement maîtrisé, met en valeur les expressions des personnages et donne une ambiance à la fois douce et puissante à ces toiles. La tonalité des gris, les jeux de lumière, qui gomment ou illuminent, raniment une mémoire enfouie, « trouée » et pourtant vive. On peut voir dans ce travail les liens familiaux à l’œuvre, la mise en scène de la famille, la petite histoire dans la grande…
Il y a de la gaieté et de la pesanteur dans ces postures figées, une légèreté et une sourde inquiétude… Pour Miquel Wert, « l’utilisation contemporaine des traces documentaires offre une nouvelle dimension et une nouvelle vie à l’image. J’aime la considérer comme un cadeau…et la partager avec le spectateur de cette même manière. »

  • Miquel Wert a participé au n°171 de Santé mentale
  • En savoir plus : www.miquelwert.com


< Yvon Taillandier
Philippe Hérard >