La revue

ALIX

Né en 1987, ALIX s’est passionné pour l’art de la rue dès l’adolescence. Très jeune, il tague les murs de Paris, sous le pseudo LSG, sans se poser trop de questions. Son lycée, les murs de son quartier, des parkings, la piscine Molitor, ses meubles, ses tee-shirts…, tout l’inspire et le graffiti devient son adrénaline.
Plus globalement, l’expression artistique sous toutes ses formes devient sa principale échappatoire. ALIX tente quelques incursions dans le milieu de la production musicale et audiovisuelle, poursuit des études, mais n’a de cesse de dessiner et de peindre, pour s’exprimer à travers le chaos intense qui l’a envahi. Entre 2007 et 2012, son trait s’affirme lentement. Tout prend un sens à ses yeux et à travers ses doigts.
ALIX privilégie les textures aux rendus immédiats, pastels, crayons de couleurs, et intègre des objets et des éléments de son quotidien pour raconter un fragment de sa vie fantasmatique et onirique. Tout ici se bouscule, les couleurs, les formes, aucune échelle n’est respectée, les visages se superposent et de ce qui peut sembler désordre surgit une image d’une gaieté presque enfantine, dans des compositions souvent très riches et emblématiques. Il s’en dégage une grande force émotionnelle et le spectateur peut à loisir laisser le fil de ses propres rêveries dériver au gré de cette créativité débordante.


< Renaud Philippot
Benoit Trimborn >