cgos liberte

Actualités

Le Sénat adopte une résolution contre les violences aux femmes en situation de handicap

La Délégation aux droits des femmes du Sénat a adopté à l'unanimité une résolution pour dénoncer et agit contre les violences faites aux femmes en situation de handicap. Les Sénateurs valident ainsi les principales propositions d'un rapport sur le sujet. La prévention des violences sexuelles est au coeur de ces préoccupations. 

Dans la continuité de ses travaux engagés au cours de la session 2017-2018 sur les violences faites aux femmes, la délégation aux droits des femmes du Sénat a poursuivi ses réflexions sur la spécificité des violences faites aux femmes handicapées en 2019. Un rapport d'information sur ce sujet a été publié en octobre 2019, intitulé Violences, femmes et handicap : dénoncer l'invisible et agir. Il comportait plusieurs recommandations et pistes d'action, dont cette résolution a été extraite.

Ce texte alerte sur la particulière vulnérabilité des femmes en situation de handicap aux violences. En effet, qu'elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques, les violences menacent cles femmes dans tous les aspects de leur quotidien : dans les institutions spécialisées, au domicile, au travail ou dans les transports. Elles peuvent être commises par des professionnels comme par des proches, et concernent tous les âges de la vie.

Selon ses auteurs, l'adoption de cette résolution par le Sénat :
– appelle à une prise de conscience généralisée des violences, notamment sexuelles, qui menacent les femmes handicapées et à une mobilisation de toute la société contre ce fléau ;
– encourage un changement de regard de l'ensemble de la société et des acteurs de la chaîne judiciaire sur les femmes en situation de handicap, afin que la femme et la citoyenne soient plus visibles que la personne handicapée et que la parole des victimes qui dénoncent des violences soit entendue ;
– rend hommage aux associations qui contribuent à lutter contre ces violences inacceptables en accueillant et en accompagnant les victimes ;
– rappelle que l'autonomie, plus particulièrement économique, des femmes en situation de handicap est une condition de leur protection contre le risque de violences auquel elles sont plus particulièrement exposées, ce qui suppose des efforts significatifs en termes d'accès aux études, aux formations et à l'emploi ;
– plaide pour que les femmes handicapées ne soient pas les oubliées des efforts actuellement envisagés dans le cadre de la Grande cause du quinquennat pour renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes ;
– suggére que la dimension de l'égalité entre femmes et hommes soit systématiquement intégrée à toutes les politiques du handicap et, inversement, que la dimension du handicap soit prise en compte dans toutes les politiques de lutte contre les violences faites aux femmes.

  • Résolution pour dénoncer et agir contre les violences faites aux femmes en situation de handicap, n°42, 8 janvier 2020, voir le texte intégral sur le site du Sénat. Voir aussi : Violences, femmes et handicap : dénoncer l'invisible et agir, Rapport d'information, Délégation aux droits des femmes, octobre 2019, à télécharger en pdf.

 


< Exposition et atelier de photographie avec Johanna Quillet
In & Out : séminaire sur la prise en charge des comportements suicidaires en prison >
Le Sénat adopte une résolution contre les violences aux femmes en situation de handicap

Rechercher une actualité

Partager cette page