mnh 15 octobre ET NOVEMBREactus

Actualités

Une politique publique pour les 1000 premiers jours de l'enfant

Le président de la République entend impulser une nouvelle politique publique pour la petite enfance, de la grossesse à deux ans, soit environ les 1 000 premiers jours de la vie. Un comité d'experts, sous la présidence de Boris Cyrulnyk, devra s'appuyer sur toutes les connaissances sur cette période de la vie pour déterminer des actions transversales et fédérer les différents acteurs. Un communiqué a présenté les membres de la commission.

Le Président de la République, en présence d’Adrien Taquet, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, a installé jeudi 19 septembre un comité d’experts chargé de travailler avec l’ensemble des acteurs pour rassembler les connaissances et formuler des préconisations sur les politiques publiques qui peuvent être menées.

Le président de la République a inscrit la question des 1000 premiers jours de l’enfant au cœur de l’action du gouvernement. Les progrès scientifiques, issus de plusieurs champs de recherche, légitiment en effet un investissement le plus précoce possible dans cette période importante de la vie de tout être humain et il est indispensable d’accompagner au mieux les parents pour répondre de manière adaptée aux besoins de leurs enfants.

Cette commission réunit notamment plusieurs professionnels de la psychiatrie.

– Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, président ;
– Alexandre Benachi, gynécologue-obstétricienne, vice-présidente ;
– Isabelle Filliozat, psychothérapeute, vice-présidente ;
– François Ansermet, pédopsychiatre et psychanalyste ;
– Nathalie Casso-Vicarini, juriste et éducatrice de jeunes enfants ;
– Ghislaine Dehaene-Lambertz, pédiatre et directrice de recherche ;
– Richard Delorme, pédopsychiatre ;
– Romain Dugravier, pédopsychiatre ;
– Maya Gratier, professeure de psychologie  du développement et de musicologie ;
– Antoine Guedeney, pédopsychiatre et docteur en psychologie du développement ;
– Gilles Lazimi, médecin généraliste ;
– Johanne Lemieux, spécialiste de l'enfant adopté ou placé et de sa famille ;
– Sophie Marinopoulos, psychologue clinicienne et psychanalyste ;
– Nathalie Mutel-Laporte, sage-femme ;
– Rebecca Shankland, maître de conférences en psychologie ;
– Laurent Storme, professeur de pédiatrie et néonatologiste ;
– Jacqueline Wendland, professeur des universités.


< Le non déplacement des victimes auprès des autorités suite à des violences sexuelles
Anne-Hélène Moncany présidente de la FFCRIAVS >
Une politique publique pour les 1000 premiers jours de l'enfant

Rechercher une actualité

Partager cette page