Actualités

Un projet de loi propose de créer une profession médicale intermédiaire

Plusieurs mesures du Ségur de la santé devant être traduites dans la loi, les députés de la majorité, par l'intermédiaire de Stéphanie Rist (LREM, Loiret), ont déposé une proposition de loi comprenant 13 articles. « La crise sanitaire a révélé un besoin urgent de simplification de notre système de santé qui doit s’appuyer sur une confiance renforcée dans nos professionnels de santé », résume l'exposé des motifs de ce texte visant à améliorer le système de santé par la confiance et la simplification.

Le premier article vise à créer une profession médicale intermédiaire ouvertes entre autres aux infirmiers, ergothérapeute et psychomotricien, orthophoniste… Cette ouverture à ce panel de professionnels de santé est néanmoins tempérée par le fait que les conditions d'application de cette mesure, fixées par décret, seront dessinées à partir des orientations proposées des conseils nationaux des ordres des infirmiers et des médecins uniquement. Ce décret devra en effet préciser les domaines d'intervention et les conditions et règles de l'exercice de cette nouvelle profession. Cette mesure vise à lutter contre les déserts médicaux.

D'autres articles portent notamment sur la gouvernance hospitalière, la politique de management et la maîtrise des dépenses d'intérim.

Projet de loi visant à améliorer le systéme de santé par la confiance et la simplification, enregistré à la Présidence de l'AN le 20 octobre, voir   sur le site de l'Assemblée nationale

 


< Les Camsp et CMPP du Grand-Est sous tension
Les étudiants en soins infirmiers pourront voter à l'université >
Un projet de loi propose de créer une profession médicale intermédiaire

Rechercher une actualité

Partager cette page