9br cgos aout 2019

Actualités

Palmares du 39ème Festival film psy de Lorquin

La 39ème édition du festival psy de Lorquin s'est déroulé les 5 & 6 juin 2019. Voici le palmarès :

Clé d'or
ALCOOL, DROGUES, MEDICAMENTS ET ROCK'N ROLL de Matthieu Simon
68 minutes / 2018 / France / documentaire
Réalisation : Matthieu Simon
Production : Eric Jarno – Pays des Miroirs

Au hasard de leurs errances quotidiennes, le film nous entraîne dans les itinéraires croisés de Magness et Jean Bon, et évoque la singularité de leur quête artistique et existentielle. A travers ces destins personnels, il parcourt les territoires intimes de ces artistes : le monde de la nuit et de ses ivresses variées, celui de la photographie, de la musique et de la scène slam, l'ambiance glam punk du roller derby. L'art apparaît alors comme une forme de reconquête de soi où Magness et Jean Bon découvrent le moyen de leur salutaire affranchissement.
https://www.youtube.com/watch?v=LVC20vdHCuY

Prix spécial du jury
MANGE MOI de Eléonore GREIF

53 minutes / 2018 / France / documentaire
Réalisation : Eléonore GREIF
Production : ANA FILMS

C'est l'histoire d'une jeune fille, d'une jeune fille et de son corps. C'est l'histoire de ma soeur, Lucile, atteinte à 16 ans d'anorexie mentale, et précipitant, malgré elle, notre famille dans la tourmente. Je ne ai réunis pour raconter, comment chacun a dû trouver le moyen de faire face à la maladie, d'accepter, d'avancer. C'est l'occasion pour moi d'expliquer à ma soeur pourquoi au plus fort de la maladie, je l'ai rejetée si violemment, et pour Lucile, de nous dire sa vérité.
https://vimeo.com/264075439

Mention pour un court métrage à
MOUTON de Théo Chasson

03'33 minutes / 2019 / France / fiction
Réalisation : Théo CHASSON
Production : Théo CHASSON

"Quand j'étais petit, j'avais les cheveux frisés. Maman m'appelait mon Mouton. Le mouton est un mammifère aux poils frisés. Moi je suis un mammifère et j'ai les poils frisés. Je suis donc un mouton." Un tableau pour seule fenêtre, terrées dans le silence, des bribes d'enfance refont surface.
https://vimeo.com/327457267

Mention pour film d'animation à
LES MORSURES de Denis DE WIND

5.27 minutes / 2018 / Belgique/ animation
Réalisation : Denis DE WIND
Production : Denis DE WIND

"Si je viens c'est pour papa". Le protagoniste s'adresse au médecin. Il lui présente des blessures infligées par un père, dont ni l'un ni l'autre ne connaissent les raisons. Ou comment un esprit malade disparait petit à petit. Les morsures sont les blessures que nous inflige un esprit perdu en Alzheimer. Comment être encore avec un père qui vous oublie, vous agresse, vous blesse, sans que lui ou vous y perceviez l'objet de ce tourment. C'est le désarroi de ne pouvoir empêcher la disparition inéluctable de son esprit, comme une poignée de sable dont les grains vous filent entre les doigts. Continuer à être avec lui, c'est transporter avec soi cette transformation absurde. Il est là, présent devant vous et en même temps, il n'est plus. C'est comme être avec une image de lui, une photo, une poupée, mais qui respire encore.

Prix Roger Camar à
COMME ELLE VIENT de Swen de pauw

102 minutes / 2018 / France / Documentaire
Réalisation : Swen DE PAUW
Production : Projectile Distribution

A l'aube de la retraite, au coeur d'une nuit de janvier, Georges Federmann se confie. Dans un entretien enregistré à son domicile, face à la caméra 16 mm, le psychiatre n'écoute plus : il parle, il pense. Il n'accompagne plus le patient, mais les spectateurs, dans sa réflexion débordante. En racontant sa vie, ses passions, ses luttes et ses déceptions, il perpétue son  combat humaniste pour ceux qui n'ont plus la force ou le verbe de la faire.
https://www.youtube.com/watch?v=2fyo_m_mtmQ

Prix du bureau à
J'AURAIS DU ME TAIRE de Christophe BARGUES

60 minutes / 2018 / France / Documentaire
Réalisation : Christophe BARGUES
Production : Christophe BARGUES

Mon frère Jean-François est mort après cinq années pendant lesquelles il s’est senti persécuté par une organisation qui lui "diffusait des sons, le suivait dans la rue, voulait l'éliminer". De ces cinq années de maladie il a laissé un témoignage hors du commun : des tableaux, des dessins et des cassettes audio, témoignages sonores de sa vie quotidienne et de son internement en hôpital psychiatrique (Maison-Blanche), ainsi qu’un journal de ses persécutions dans lequel il écrit très souvent ce qu'il vit, ressent, et expose son interprétation des faits. J’ai voulu que ce film soit un exemple véridique de la schizophrénie vécue de l’intérieur.


< Le défi des maladies chroniques
Handicap : une mission pour l'accès aux soins >
Palmares du 39ème Festival film psy de Lorquin

Rechercher une actualité

Partager cette page