Actualités

Le Centre psychothérapique de l'Ain ouvre un Centre de thérapies brèves

Dans le cadre du projet d’établissement (PE5) qui encourage la mise en place de thérapies innovantes pour les patients, le Centre psychothérapique de l’Ain a ouvert, lundi 21 septembre 2020, un Centre de thérapies brèves (CTB).

Quelles sont les origines du projet ?
Dans le cadre de la refonte globale du parcours et des propositions de soins pour les patients du CPA, une unité d’hospitalisation accueillant les patients en provenance des services d’urgences, sur un temps court – moins de 7j (l’unité de soins d’évaluation et d’orientation) a ouvert fin 2019. En parallèle de la réflexion sur la création de cette unité, le besoin d’une offre de soins ciblée pour les patients en suite de crise (notamment suicidaire) s’est fait ressentir pour des patients présentant des pathologies habituellement peu représentées au sein des hôpitaux de jour de secteur et pouvant faire l’objet de traitements de courte durée efficaces à court, moyen et long terme, mais nécessitant une plateforme de soins spécialisés.

À qui s’adresse le CTB ?
Le CTB s’adresse à des patients souffrant de pathologies mentales hors champ de la psychose, en situation de crise et/ou de handicap fonctionnel mais sans notion de dangerosité, orientés par une unité de soins à temps plein adultes en sortie d’hospitalisation, par un service extra-hospitalier ou un praticien libéral.
Sont particulièrement ciblées les situations suivantes : troubles du spectre anxieux, pathologie thymiques, dont troubles dépressifs et troubles des adaptations, tels que le syndrome de stress post-traumatique, et le syndrome d’épuisement professionnel.
L’équipe du CTB, constituée de six infirmiers, trois psychologues, un sophrologue, une secrétaire, une cadre et un médecin psychiatre, a accueilli ses premiers patients le lundi 21 septembre 2020.

Comment se positionne le CTB dans l’offre de soins du CPA ?
La prise en charge se fait en ambulatoire, le CTB est un relais de secteur à l’hospitalisation ainsi que des services extra-hospitaliers du CPA (CMP, HDJ), qui assurent des soins sur des périodes plus longues, mais peuvent avoir besoin sur un temps donné d’une prise en charge plus spécifique et ciblée pour leurs patients.
Il permet de limiter les hospitalisations à temps plein, en proposant une offre de soins alternative.

En quoi peut-on qualifier le CTB d’innovant ?
Le CTB est fondé sur une approche de soins intégrative et pluridisciplinaire, construite autour des différentes dimensions de l’individu : émotionnelles, corporelles, cognitives, comportementales ainsi que les compétences relationnelles. Il réunit sur un même site des personnels formés sur des techniques spécifiques peu ou pas disponibles à ce jour dans l’offre de soins départementale.
Habituellement proposées de façon isolée ou uniquement accessibles dans l'offre de soins hospitalière du secteur privé ou ambulatoire libérale, elles sont combinées afin de répondre à la spécificité clinique de chaque patient et cela sur une temporalité courte.
L’efficacité de cette offre est validée, fondée sur des données référencées de type Evidence Based Medecine (EBM). Elle suit ainsi les recommandations internationales et nationales en matière de psychothérapies (HAS, INSERM, APA…).

Quelles sont les disciplines proposées ?
Cette offre comprend, parallèlement à des groupes de psychoéducation (notamment outil Comète), les disciplines ou spécialités suivantes :
• Méditation pleine conscience (dont MBSR)
 • Thérapies d’acceptation et d’engagement (TCC de 3ème génération)
• EMDR – désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires
• Thérapies par exposition avec ou sans réalité virtuelle
• Thérapies cognitives basées sur les pensées négatives et les cognitions intrusives

En complément de ce socle d’intervention, d’autres approches sont associées, parmi lesquelles, les psychothérapies d’inspiration psychodynamiques, et de type Gestalt, l’hydrothérapie, la sophrologie, la réalité virtuelle associée aux thérapies d’activation de la conscience.

Les patients du Centre de thérapies brèves peuvent également accéder aux soins de neuromodulation par Deep-TMS, développés par la plateforme de soins pour pathologies résistantes, au sein du dispositif de soins de courte durée. Ces soins, indiqués notamment pour les dépressions résistantes et troubles obsessionnels compulsifs, sont disponibles au CPA depuis décembre 2019 pour des patients en cours d’hospitalisation ou en ambulatoire.

Comment se déroule le parcours de soins ?
Chaque patient bénéficie à chacune de ses venues, d’une part, d’un « tronc commun » d’activités à faire en groupe (pleine conscience et remobilisation physique), et cela quelle que soit sa spécificité clinique, et, d’autre part, de soins individuels ou groupes thérapeutiques spécifiques ciblant ses problématiques propres.

Lors de la consultation médicale de préadmission, et en fonction des données diagnostiques recueillies, une évaluation protocolisée est établie selon des échelles psychométriques validées. Patient et psychiatre référent du CTB contractualisent les étapes de soins pour une durée de 12 semaines maximum, objectivées par un Carnet de Bord remis au patient. Tout au long du parcours et dans le cadre de son suivi avec le psychiatre référent, différentes échelles psychométriques sont utilisées, pour certaines en auto-évaluation par le patient. Les résultats ainsi obtenus permettront une évaluation quantitative et qualitative des troubles et un suivi précis de l’évolution clinique offrant la possibilité d’adapter le parcours de soins.

Compte-tenu de la nécessité d’assurer un rythme d’entrées régulier pour favoriser les sorties d’hospitalisation, les patients pourront être intégrés au cours de la semaine sur les groupes trans-diagnostics (groupes ouverts).

A l’issue du parcours des soins, en cas de persistance de handicaps fonctionnels ou des symptômes résiduels invalidants, une orientation vers la plateforme de soins pour pathologies résistantes pourra être préconisée.

Des partenariats et études scientifiques sont-ils envisagés ?
Le cadre rigoureux du suivi de soins proposé par le CTB implique la possibilité de participer à des études protocolisées dans le cadre de publications scientifiques.
En outre, il est garant d’indicateurs de suivi qualité fiables tels que le taux de réhospitalisation à temps plein post-CTB, le taux de rechutes après décompensation, l’efficacité des traitements proposés.

Communiqué de presse : ouverture d'un centre de thrapies brèves au centre psychothérapique de l'Ain, Centre psychothérapique de l'Ain, 2 octobre 2020, en pdf


< Le CNSA lance un concours d'idées pour imaginer les futurs établissements médico-sociaux
Psycom publie une cartographie d'informations sur les troubles psychiques >
Ouverture d'un centre de thérapies brèves au Centre psychothérapique de l'Ain

Rechercher une actualité

Partager cette page