CGOS ACCESSIBILITE JUILLET 2020

Actualités

Covid 19 : 5 385 vieux prennent la parole, enfin !

L'association OLD’UP (1) a mené pendant le confinement et l’épidémie du Covid 19 qui a si durement touché les plus âgés, une enquête nationale interrogeant des personnes de 70 ans et plus  à propos de leur confinement et de leur représentation de l’après.5 385 réponses ont été enregistrées

« Dans notre société, le vieillissement est conçu, vu et vécu comme un processus disqualifiant, explique le professeur Philippe Gutton, président de OLD’UP. Tout se
passe comme si l’aîné était méconnu, invisible ou considéré comme un objet d’assistance, de commisération, voire comme un parasite, comme s’il devenait un sous-adulte. »
La crise sanitaire a apporté un écho particulier à cette analyse, et de nombreuses personnes de plus de 60 ans ne se sont pas reconnues dans le portrait dressé le plus souvent entre experts : « vulnérables », « isolées », déphasées.

Des bénéfices au confinement
• Des difficultés pendant le confinement ? Aucune pour 73% ! Soit presque trois personnes sur quatre, 95% des répondants déclarant être autonomes dans la réalisation des actes de la vie quotidienne. Près des deux tiers considèrent même que la situation leur a permis de découvrir :
• De nouveaux rapports au temps : « Bizarre à dire… Une liberté nouvelle par rapport à des activités… qui mangeaient tout mon temps »
• Des réflexions sur soi-même et sur le monde
• Une reprise d’activités artistiques ou intellectuelles, qui avaient été délaissées : « Je me suis remise au piano »
• Un besoin d’organiser son espace : « Faire le tri entre important et secondaire. Je me suis rendu compte que je pouvais vivre bien avec
peu de chose (je m’en doutais déjà) »
• L’envie de renouer ou de nourrir d’anciennes relations


Des soutiens pour leurs proches et leurs voisins
• Non pas bénéficiaires mais acteurs de solidarité, les vieux se soucient des autres. Et grâce à leurs initiatives, 71% des répondants déclarent avoir l’occasion de rire chaque jour !
• Impliqués auprès des petits-enfants
• Attentionnés : « J’appelle beaucoup ma cousine, car elle a perdu son mari peu de temps avant le confinement »
• Engagés
• Investis avec les voisins : « Organisation pour toutes les courses alimentaires dans la résidence, commandes groupées livrées à domicile, chasse aux oeufs pour les enfants… en respectant les consignes de distances ! Petites douceurs glissées dans la boîte aux lettres ou cadeau culinaire sur le palier… »

Non seulement, les plus de 70 ans ont pris très au sérieux le danger que représente l’épidémie, mais ils n’ont pas cédé à un sentiment de panique. Au-delà des contraintes, l’expérience a pu même être propice à la découverte d’un rapport plus apaisé avec le temps, à une redécouverte de soi et des autres. Si leur vie sociale ne s’est pas arrêtée, c’est souvent grâce aux outils numériques qu’ils sont de plus en plus nombreux à adopter. Ils sont par ailleurs plus confiants sur les capacités du pays à rebondir que sur les relations internationales.
Leur contribution pour ouvrir de nouvelles perspectives et construire est plus que jamais nécessaire.

(1) L’association OLD’UP, créée en février 2008, s’adresse prioritairement aux personnes vieillissantes, autour de la 2ème étape de la retraite, large tranche de la population des retraités, dont le nombre est en augmentation significative et rapide. Elle a pour buts :
- Connaître et faire connaître la place, le rôle, l’aptitude et l’utilité des personnes vieillissantes, autour de la 2ème étape de la retraite, qui ont à s’inscrire dans la société, à y jouer un rôle civique et sociétal.
- Identifier et faire lever les obstacles au maintien de cette génération dans une aire active et intégrée.
- Affirmer la capacité d’autonomie de cette génération, c’est-à-dire de réfléchir pour ellemême, par elle-même, et de décider librement de ses choix de vie. Etre acteur de sa vie, autant qu’acteur social, et familial.
- Travailler à optimiser les relations entre les générations.

Confinement : Les vieux prennent la parole ! L'associatio OLD'UP interroge les plus de 70 ans

Rapport-5385Vieuxprennentlaparole-OLDUP.pdf


< Gouvernance hospitalière : la référence doit rester le service de soins !
Alzheimer : les collations sucrées feraient mauvais ménage avec les prédispositions génétiques >
Covid 19 : 5 385 veux prennent la parole, enfin !

Rechercher une actualité

Partager cette page