Actualités

Andreas Frick : comprendre les atteintes sensorielles des autistes

Presque tous les autistes voient tout ou partie de leurs sens montrer des aspects inhabituels. Par exemple, le contact avec certaines matières peut leur être insupportable. Andreas Frick, directeur de recherche Inserm au Neurocentre Magendie de Bordeaux, tente de comprendre les dysfonctionnements neuronaux à l’origine de cette perception atypique afin de proposer des traitements. Ses travaux ont reçu le soutien du prix Marcel- Dassault 2019 de la fondation Fondamental.

Parmi les troubles du spectre de l’autisme (TSA), les atteintes de la cognition sociale, les comportements répétitifs et les intérêts restreints sont les plus connus. Mais une grande majorité des personnes avec autisme – 85 à 90% selon les études – ont aussi une perception atypique des stimuli sensoriels : vue, ouïe, toucher, goût, odorat. Ainsi, ces troubles ont été inclus dans les critères des TSA en 2013, ce qui permet de mieux les diagnostiquer et les prendre en charge. Une amélioration des connaissances à laquelle travaille Andreas Frick, au Neurocentre Magendie* de Bordeaux. En 2019, le chercheur a reçu le prix Marcel-Dassault de la fondation Fondamental, qui salue sa démarche : "Comprendre le fonctionnement des neurones pour aider à expliquer les atteintes cliniques observées dans les maladies psychiatriques", résume-t-il.

Lire la suite


< Douleur chronique : le puzzle de la fibromyalgie bientôt résolu ?
L’émotion engendrée par un souvenir peut-elle être modulée ? >
Andreas Frick : comprendre les atteintes sensorielles des autistes

Rechercher une actualité

Partager cette page