N° 234 - Janvier 2019

Oser la relation en psychiatrie !

FacebookTwitterLinkedInEmail

Si en psychiatrie, les soignants affirment souvent que la relation constitue le cœur de leur métier, elle ne va pourtant pas de soi et relève même parfois d’une certaine audace. Qu’est-ce qui « fait » rencontre ? Peut-on soigner sans engager une part de soi-même ? Comment rester en relation avec ceux qui attaquent le lien à l’autre ? Comment moduler sa présence en fonction de l’évolution des troubles ? L’organisation des soins peut-elle favoriser une juste présence soignante et de quelle façon ?