1er Prix : Radio Pinpon

Radio Pinpon est un outil de soin qui a pour but de restaurer l’estime de soi et remettre à l’œuvre les liens sociaux afin de permettre un relâchement des symptômes. C’est un lieu d’écoute et d’expression (parfois critique) et un espace de socialisation. Un des fils conducteurs du projet est de faire bouger les représentation liées à la santé mentale et  à la différence, poser la question de la psychiatrie dans l’espace public. Radio Pinpon s'inscrit pleinement dans le dispositif de soin comme un médiateur dynamique.

Radio Pinpon est en perpétuelle évolution … On travaille ensemble, on s’interroge, on rectifie, on se passionne, on expérimente (souvent avec du bric et du broc), on se débrouille avec les compétences et les savoirs de chacun … On trace un chemin …

CH de Niort – Soins intersectoriels à médiation ( SIAM) - Personne référente du projet : Eric Lotterie tél : 05 49 78 38 62 - cafetaria@ch-niort.fr

Voir le reportage Good morning “Radio Pinpon”, la webradio au cœur de l’hôpital psy

 

« Derrière le mur, du son ! » d'Eric Lotterie

Quand ma mère s’affairait dans sa cuisine en formica à préparer le repas elle écoutait la radio. Un transistor radiola aux couleurs ocre et sable. Il avait une lanière en cuir et crachotait les émissions de radio télé Luxembourg, Europe 1 et radio Monte-Carlo… France inter, c’était dans la voiture… Mon enfance et mon adolescence ont été colorées des histoires de Pierre Bellemare, des routiers qui étaient sympas, de la voix suave de Macha Béranger, et de l’oreille en coin. C’est sans doute pour cela que trente ans plus tard je rejoignis une émission de radio locale animée par un collègue infirmier et néanmoins passionné de rock dur !

            Radio pinpon était en gestation depuis déjà un moment et je ne le savais pas encore. Mon métier d’infirmier chevillé au corps et ma volonté de prendre soin différemment ont fait le reste … Lorsque j’ai décidé de franchir le pas, poussé par mon collègue de la cafet’ où j’étais fraîchement affecté, je ne me doutais pas de la tournure que cette aventure allait prendre.

            Plus de quatre ans se sont écoulés et les patients viennent maintenant à Radio pinpon. Ils se sont accaparé le bébé et en usent avec gourmandise. La greffe est en train de bien prendre et mes espérances sont comblées. Radio pinpon propose un espace où les histoires singulières de chacun peuvent se raconter, se vivre, s’enrichir, et par là même enrichir l’atmosphère, l’ambiance, l’entour. Il s’agit de se nourrir de la vie quotidienne et de mettre en place par connivence (complicité positive) une fonction soignante. Le but étant de construire ensemble un cadre psychique suffisamment solide pour tenter de restaurer les équilibres précaires, créer un espace sécurisant ouvrant le champ des possibles. Le studio a été aménagé par les patients avec du bric et du broc, de la récup’ et de la débrouillardise (budget zéro oblige). L’esprit de la radio était déjà à l’œuvre se nourrissant de complicité, d’entraide, d’inventivité et de projection. Il règne une douce affaire de thérapie institutionnelle. Certains viennent spontanément, d’autres sur prescriptions médicales … Une patiente m’a dit un jour : « une heure de radio pinpon c’est meilleur qu’un Xanax ».

Lire la suite


2ème PRIX : La radio sans nom : l'empowerment radiophonique du secteur psy >