Pack APPROCHE SYSTEMIQUE

FacebookTwitterLinkedInEmail

4 numéros consacrés à l’approche systémique pour 50 euros au lieu de 58 €.

N° 114
Schizophrénie et approche systémique

N° 96
Les thérapies brèves

N° 204
L'intervention de crise

N° 239
Hypnose et communication thérapeutique

La communication hypnotique peut être définie comme l’art d’utiliser différents procédés de langage issus de l’hypnose formelle (hors transe), au cours d’un dialogue soignant soigné, pour atteindre un objectif. Au-delà de ses aspects techniques, cette communication produit un contexte et une présence thérapeutique particulière, centrée sur les ressources du patient. En psychiatrie, cette approche est souvent adaptée par sa flexibilité et son caractère pragmatique à la diversité des situations. Éclairage théorique et expériences cliniques.

Consulter le sommaire

N° 204 - Janvier 2016

L'intervention de crise

La crise fait tout éclater : les liens avec autrui et la manière d’être avec soi-même. Pourtant, elle est aussi un moment extrêmement fécond où un changement profond peut avoir lieu, à condition que les soignants acceptent de la travailler en la situant du côté de la psychothérapie plutôt que de recourir d’emblée à une médication ou une hospitalisation. L’intervention de crise est peut-être une invitation à réinventer la clinique psychiatrique.

Consulter le sommaire

N° 96 - Mars 2005

Les thérapies brèves

La thérapie brève est un processus de changement basé sur les principales stratégiques suivants : chercher le « comment » plutôt que le « pourquoi » ?, tourner le dos au bon sens, rompre le jeu et sortir du cadre habituel. La brièveté a autant davantage la conséquence du modèle que son but ultime. Le thérapeute se donne pour tâche d'aider le patient, le  client, à  utiliser au mieux ses capacités évolutives en recherchant et en stimulant ses ressources et celles de son entourage.

Consulter le sommaire

Selon un proverbe africain, « Qui fait le bonheur d’autrui sans lui, le fait contre lui...». Dans la schizophrénie, la triade « patient-famille-institution » est au coeur de l’approche systémique. La difficulté de ce travail de partenariat est la reconnaissance des compétences et des limites de chacun et la nécessité absolue de maintenir des liens, afin de créer un contexte au sein duquel la personne souffrant de schizophrénie puisse trouver un chemin : le sien..

Consulter le sommaire