La revue

Najia Mehadji

Si l’on cherchait à citer, parmi quelques autres, le nom d’une artiste contemporaine qui, par sa biographie autant que par ses œuvres, synthétise l’Orient et l’Occident, c’est celui de Najia Mehadji qui viendrait à l’esprit. Artiste franco-marocaine née en 1950, elle passe son enfance et son adolescence à Paris, mais dès les années 1980, elle décide de partager sa vie entre Paris et Essaouira où elle installe son atelier dans la campagne immémoriale du pays Haha. Najia Mehadji privilégie les œuvres lumineuses qui créent une sensation de plénitude, célèbrent les noces du corps et de l’esprit et captent l’« intemporel de la vie ». Elle invente une calligraphie au féminin où la ligne continue d’un geste trace des plis et des replis dans un mouvement intérieur / extérieur à la fois sensuel et sublime. Elle parvient à capter ce qui est premier – naissant?– un temps d’avant le temps, afin de surmonter la dualité qui constitue le noyau dur de l’être et y substituer « l’unidualité ». Là où il y a le maximum d’intensité. Là où les oppositions peuvent se conjoindre. Là où tout est tension et réconciliation.
Depuis une vingtaine d’années, Najia Mehdji participe à de nombreuses expositions, notamment à Paris, Rabat, New York, Doha, Abu Dhabi, Beyrouth… Le Centre Georges-Pompidou, l’Institut du monde arabe, à Paris, les musées Mohamed VI d’Art contemporain et d’Art moderne de Rabat possèdent plusieurs de ses œuvres.

  • En savoir plus : www.najia-mehadji.com
    – Expo : Du 26 au 29 mars 2015. Art Paris/ Art Fair, stand de la galerie Claude Lemand (B.16), Grand Palais, Paris.
    – Expo : Du 17 mars au 22 avril 2015. Najia Mehadji, Vingt ans d’œuvres, galerie d’art L’atelier 21, Casablanca.
    – Livre : Najia Mehadji. La révélation du geste. Paris, Somogy éditions d’art, 2014.
    – Video : voir le geste de l’artiste sur youtube.com/watch?v=RtnsIBUJ-2A


< Christine Coste
Pascal Laloy >