La revue

Livia Deville

Des cadrages en forme de fleurs et des motifs, des fragments de figures qui se déploient d'un espace à un autre, un enchevêtrement de plans… La peinture de Livia Deville, lumineuse et joyeuse, évoque à petites touches des rencontres. Cette artiste s'est beaucoup inspirée de paysages d'architectures rencontrés lors de voyage en France et à l'étranger, mais a également été nourrie par certains de ses contemporains : John Baldessari, Lewis Baltz ou les artistes du collage au XXe siècle. Livia Deville revendique une démarche de peintre en associant l'idée de narration visuelle au travail de la forme. Son œuvre propose des montages toujours renouvelés, comme l'observe Sébastien Gokalp, conservateur du patrimoine* : «  Jamais Livia n'applique deux fois de suite la même combinaison, elle en expérimente sans cesse de nouvelles, générant à chaque fois une nouvelle toile. L'image elle-même se métamorphose, du réalisme photographique au simple trait, de l'aplat aux espaces illusionnistes, de la coulure au cerne. Cette générosité se retrouve dans ses personnages toujours en mouvement, souvent en apesanteur, au regard pensif ou au sourire communicatif, sortes d'amis et de foules selon que l'on contemple l'ensemble des toiles ou un détail d'une d'entre elles. » Le spectateur scrute  les motifs, cherche à assembler des éléments épars, reconstitue des liens… C'est une peinture ardente et chaleureuse, qui invite à la rencontre et au partage. (photo : Sylvain Bonniol).
* Voir www.reseaux-artistes.fr

  • Deux expositions à voir :
    – Bow Window, Galerie le 61, Nantes. 02 53 97 14 85. Du jeudi au dimanche, de 18 h 30 à 20 heures.
    – Jusqu’en juin : 70 combats pour la liberté, Musée Quesnel Morinière, Coutances, 02 33 07 07 88
  • Le site Réseau d'artistes en Pays de Loire


< Avec Alain Signori
Christine Coste >