La revue

Delphine Perrin

Épurées, très graphiques, lumineuses, les photographies de Delphine Perrin intriguent et transportent. Avec ses décalages, ses propositions se défiant par exemple de la pesanteur, l’artiste interroge l’humain et son rapport à l’espace, au temps. Elle montre des corps tronqués par un paysage urbain, un buste qui bascule sur une poutre, des membres qui paraissent flotter… Dans un jeu de cache-cache, de trompe-l’oeil, son travail explore le rapport du corps à l’architecture contemporaine ou aux éléments naturels, à la croisée d’une recherche esthétique et d’une quête de sens plus intérieure et personnelle, liée à une interrogation existentielle sur la place de l’homme dans le monde. Émouvantes et poétiques, souvent teintées d’humour, ses images inspirent et invitent au dépassement de soi.
Issue d’une formation universitaire en philosophie puis en histoire de l’art, Delphine Perrin a toujours développé des intérêts croisés pour la danse et la photographie, pratiquant ou expérimentant ces deux champs artistiques tour à tour ou de façon simultanée. Depuis 1995, elle mène une réflexion plastique sur la danse et le mouvement, et présente son travail dans le cadre d’expositions collectives et personnelles. Photographe indépendante installée à Angers, son travail photographique prend la forme de séries.
L’artiste attache une grande importance à la composition de l’image : les lignes de force d’un paysage sont sources d’inspiration. Selon elle, le regard du photographe est avant tout « une façon instinctive de capter les choses, de fixer une sensation visuelle et d’interroger la réalité de la perception. »


< Corinne De Battista
Cécile Duchêne >