La revue

Christine Muller

Née dans le Nord, il y a un peu plus de cinquante ans, Christine Muller a fait ses études aux Beaux-Arts de Douais, en sculpture sur pierre, et a participé à la restauration de l'abbaye de Vaucelle avec les compagnons tailleurs de pierre. Toujours dans la région lilloise, elle s'est intéressée à la fabrication de marionettes, pour la compagnie Mariska à la fin des années 1970. Après quelques années consacrées aux voyages puis à la naissance de ses deux filles, Christine devient décoratrice à la faiencerie d'Orchies. C'est au milieu des années 1990 qu'ont débuté ses expositions personnelles, pour ne plus cesser depuis. Elle est également devenue professeure de peinture et de dessin, et illustratrice, et prépare actuellement son deuxième livre de peinture tout en poursuivant ses expositions dans des galeries en France et à l'étrager. Lorsqu'elle parle de sa vocation, Christine précise: «Je me suis engagée dans la peinture avec un réel bonheur, et malgré les difficultés, parfois le désespoir, je n'ai jamais regretté ce choix. Etre chaque jour relié à mon travail. De toile en toile, tisser de l'invisible fil, une improbable histoire, est le plus troublant vertige que je connaisse de la peinture. Pour l'unique chef d'oeuvre, pour le succès grandissant, pour l'éternelle reconnaissance, je n'échangerai pas ce vertige.»
De ses personnages elle parle ainsi : «De curieux personnages se sont invités sur mes toiles il y a longtemps (...) Ils sont la partie intime, celle dont je ne peux pas parler sans me mettre en danger (...) Ils ne sont là que pour m'aider à dire (...) il me plaît d'imaginer ce qu'ils ont à me dire.»
• Plus d'informations sur le site de Christine Muller


< Floriande Chérel
Anne-Françoise Quoitin >