iNSTITUT JOEL SAVATOSKI

Formation

La FNESI dénonce des frais d'inscription illégaux

D'après la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi), près de 3,8 M€ ont été réclamés indûment aux étudiants pour l'entrée en Instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi). Mobilisée contre cette nouvelle inégalité, qui accentue une précarité étudiante trop présente, la Fédération pointe que les « Etudiants en soins infirmiers (ESI) se retrouvent marginalisés des autres étudiants de l’enseignement supérieur. »

Le concours d’admission en IFSI, qui participait à une sélection sociale des étudiants en soins infirmiers, a pris fin cette année. En effet, il représentait une charge financière importante à travers le coût et la préparation à ces épreuves. Le passage par la plateforme Parcoursup devait être au bénéfice des étudiants mais la réalité en est toute autre, un fléau persiste et se voit accentué par la vague de la réforme :  les frais complémentaires illégaux.

La Fédération pointe que 124 des 272 IFSI publics pratiquent « ces mesures illégales » : « Ils exigent des frais allant jusqu’à 335€/étudiant.e en plus des 170 euros de droits d’inscription et des 91€ de CVEC déjà nécessaires à l’inscription en formation pour l’année 2019/2020. Ces frais sont justifiés de diverses manières : “location et entretien des tenues de stages”, “frais de bibliothèque”, “frais de reprographie”… »

Voir le communiqué de la Fédération sur son site…


< IPA en psychiatrie : les textes sont publiés
Les formations d'Ascodocpsy >
La FNESI dénonce des frais d'inscription illégaux

Rechercher une formation

Partager cette page