Exclusivités web

Le tricot en psychiatrie : le renouveau d'un médiateur oublié

La pratique du tricot en psychiatrie est ancienne. Autrefois utilisée à visée occupationnelle, cette activité est devenue aujourd’hui un véritable outil de médiation thérapeutique dont les richesses sont souvent mal identifiées, y compris par ceux qui la pratiquent. En ergothérapie, l’analyse d’activité permet d’identifier plusieurs composantes majeures du tricot : cognitives, comportementales, temporelles, sensori-motrices, sociales et psychoaffectives.

Gaëlle Riou, ergothérapeute, pose un regard nouveau sur ce médiateur a priori désuet, et lui redonne toute sa place et sa pertinence dans les prises en charge d’ergothérapie en psychiatrie intra et extra hospitalières.

Contactez l'auteur : riou.g@neuf.fr

Lire l'article en PDF Télécharger l'article complet en PDF


< Art-thérapie, une éclairage philosophique
Pour une écoute vivante de l'autre >