Exclusivités web

Comment répondre à l'urgence psychiatrique en prison ?

Les études réalisées en milieu carcéral ont mis en avant une large surreprésentation des troubles psychiatriques chez les personnes détenues, en comparaison avec la population générale. L’offre de soins psychiatrique reste pourtant inégale et insuffisante dans les prisons françaises.

Plus particulièrement, la question de la réponse à l’urgence psychiatrique est un défi majeur en détention. En 2014, une équipe mobile d’urgence psychiatrique a été créée au Service Médico-Psychologique de Lille-Annœullin afin de répondre à cette problématique. Sa mise en place a permis une diminution du délai d’accès aux soins, une optimisation de la réponse à l’urgence psychiatrique et une amélioration de la collaboration entre l’administration pénitentiaire et les professionnels de santé. Son activité témoigne néanmoins de l’impact de l’environnement carcéral sur l’intervention de crise et d’urgence, et de l’importance de la demande psychiatrique en prison. L’amélioration de la santé mentale des personnes détenues reste aujourd’hui encore un enjeu majeur de santé publique.

Bettina BELET*, Fréderic BOUCHER**, Estelle DEMEULEMEESTER*, Deborah SEBBANE***, Pierre THOMAS*
* Psychiatres, Service Médico-Psychologique Régional de Lille-Annœullin, Pôle de Psychiatrie, Médecine Légale et Médecine en Milieu Pénitentiaire, CHU de Lille
** Infirmier, Service Médico-Psychologique Régional de Lille-Annœullin, Pôle de Psychiatrie, Médecine Légale et Médecine en Milieu Pénitentiaire, CHU de Lille
*** Psychiatre, Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé (CCOMS) pour la recherche et la formation en santé mentale (Lille, France), EPSM Lille Métropole ; Service Médico-Psychologique Régional de Lille-Annœullin, CHU de Lille

Télécharger l'article en pdf (gratuit)


< La thérapie... virtualisée
« Tous fous, tous dangereux, tous fichés… » >