ODIS-C

La boutique

Vécu psychotique et saillance aberrante

Auteur(s) : Charles BONSACK, professeur de psychiatrie

Nbre de pages : 5

Le paradigme de saillance aberrante donne une explication simple à plusieurs manifestations fondamentales de la psychose : le délire, les hallucinations et la désorganisation de la pensée. Facile à partager avec les patients, il ne remet pas en cause leurs croyances de manière frontale, mais accepte la complexité de leurs perceptions.

Les phénomènes à la base de la psychose restent mal compris et l’expérience psychotique est difficile à partager avec autrui. Issu des
neurosciences, le concept de saillance aberrante constitue un paradigme puissant pour comprendre la psychose en traversant les écoles de pensée et en allant au-delà de la taxonomie des manuels diagnostiques et statistiques. La saillance est la capacité de transformer une information sensorielle neutre en stimulus attractif ou répulsif. Le modèle de saillance modifiée offre un cadre explicatif cohérent aux signes précoces et aux prodromes de psychose, aux hallucinations et au délire, ainsi qu’aux mécanismes neurobiologiques et aux effets attendus et indésirables du traitement. Selon ce modèle, le mécanisme qui permet de trier les stimuli importants pour la survie est perturbé. En conséquence, la personne donne un sens à certains stimuli qu’elle reconnaît comme excessivement importants (le délire) ou perçoit de manière perturbée des souvenirs ou des pensées comme des stimuli externes (les hallucinations). Lorsque la personne attribue trop d’importance à de nombreux stimuli, le monde apparaît confus et désorganisé (désorganisation). Au-delà de son intérêt neuroscientifique, ce paradigme permet le partage avec la personne d’une compréhension des phénomènes fondée sur l’explication. Le but de cet article est de décrire le paradigme de saillance aberrante et d’examiner ses implications cliniques.

5,00 €