traite de rehab

La boutique

Le repas partagé, un temps de soin?

Auteur(s) : Jean-Marie Quilici, psychologue clinicien; Fanny Bearez, psychiatre et Pascal Puravet, infirmier

Nbre de pages : 7

Le fait de déjeuner ensemble, soignants et soignés, suffit-il à faire du repas un temps « thérapeutique » ? Ces repas, qui mettent souvent à rude épreuve les patients mais aussi les soignants, les convoquent côte à côte pour partager la nourriture et bien davantage : une historicité et un possible accès au symbolique.

L’équipe de l’Hôpital de jour (HDJ) Dupic (Lyon) s’interroge sur sa pratique des « repas thérapeutiques » avec les patients psychotiques adultes. Il s’agit d’un temps de soin, parmi d’autres, dans une enveloppe et avec des temps de reprise qui s’inspire de la psychothérapie institutionnelle. Le déjeuner pris en commun soignants soignés permet une mise en scène quotidienne de préparatifs, choix d’une place, distribution et partage si possible, vie en collectivité. Pour que ce temps devienne thérapeutique, les soignants en équipe proposent à chaque patient d’interroger les raisons de leur présence dans ce lieu de soins et d’expérimenter en condensé la « triple épreuve » d’exister, de rencontrer l’autre et de le quitter. Ces repas, qui mettent souvent à rude épreuve les patients mais aussi les soignants, les convoquent en côte à côte à partager la nourriture, et bien davantage : une historicité et un possible accès au symbolique.

Lire l'article en PDF Télécharger l'article complet en PDF


< Le concept de médium malléable
Couverture de Santé Mentale 226

Partager cette page

Partager sur Facebook