CGOS VIDEO RETRAITE SEMAINE 27

La boutique

«J'ai tué ma mère»

Auteur(s) : Stéphanie GERMANI, Docteur en psychologie, psychologue clinicienne, psychothérapeute

Nbre de pages : 5

« C’est un travail de deuil impossible puisque je suis la cause du décès de ma mère. » Au cours d’un suivi psychothérapique, Bruno revient sur son passage à l’acte. L’épisode psychotique délirant qu’il a vécu peut être envisagé comme une tentative de survie psychique.

À partir d’une pratique clinique en centre pénitentiaire, nous tenterons de comprendre la dynamique psychique d’un patient incarcéré pour matricide. L’article développe le contexte de prise en charge, les éléments qui ont été observés lors de ces entretiens ainsi qu’une retranscription du discours concernant la question du passage à l’acte et des processus de deuil. Ce cas clinique apporte une réflexion sur la dimension délirante se trouvant dans le recours à l’acte psychotique, vue comme une tentative de survie psychique mais aussi comme moyen d’écarter une culpabilité mortifère.

5,00 €