iNSTITUT JOEL SAVATOSKI

La boutique

Alzheimer : pourquoi doit-on communiquer avec le patient ?

Auteur(s) : Mitra KHOSRAVI, Dr en psycho-gérontologie et en sciences de l'éducation

Nbre de pages : 7

Pourquoi communiquer avec une personne qui « n’est plus capable de comprendre et de se faire comprendre » ? Même lorsque le patient atteint de la maladie d’Alzheimer est muet, passif, lorsqu’il présente des troubles du comportement, les soignants et l’entourage doivent maintenir une forme de communication. Pour de multiples raisons.

Dans certaines démences, la compréhension reste intacte. Dans la maladie d’Alzheimer, la non-compréhension, les mauvaises compréhension et interprétation ne sont jamais constantes ni définitives. Les patients peuvent parfois ne pas comprendre ou comprendre autrement nos paroles. Ces défauts restent limités quand l’entourage maintient une communication stimulante, d’une manière correcte et adaptée au patient. Cet article évoque les nombreuses facettes des bénéfices à toujours rechercher dans cette communication.

Lire l'article en PDF Télécharger l'article complet en PDF