CGOS VIDEO RETRAITE SEMAINE 27

Actualités

Vieillir avec des troubles psychiques

L’âge accroît la fragilité des personnes souffrant de troubles psychiques, dans un contexte marqué par la carence de l’offre d’accompagnement

Même si des inégalités en termes d’espérance de vie perdurent, les personnes atteintes de troubles psychiques connaissent un accroissement de leur longévité. L’impact de leur vieillissement sur leurs besoins et les modalités de leur prise en charge reste peu étudié. C’est dans ce contexte que le Centre ressources handicap psychique (Crehpsy) des Hauts-de-France a mandaté le Centre régional d’études, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité (Creai) pour réaliser une étude sur les besoins des personnes handicapées psychiques vieillissantes, identifier l’offre existante et recenser les innovations. L’étude s’est déroulée de janvier à novembre 2018. Le rapport présente six grandes parties : la santé, la vie sociale et les loisirs, le maintien dans l’emploi et le passage à la retraite, l’habitat, la gestion administrative et financière et la place des familles.
• La santé reste sans conteste un enjeu central. Avec l’âge, la fragilité des personnes handicapées psychiques vieillissantes s’accroît, en raison de «différents facteurs» qui se conjuguent, effets secondaires des traitements médicamenteux à long terme, faible suivi somatique, troubles liés au vieillissement (troubles, de mémoire, dentaires, visuels…). Du côté des prises en charge, les personnes se trouvent «à l’articulation de trois champs encore fortement cloisonnés: la santé mentale, la santé somatique et la gériatrie», ce qui nécessiterait le développement urgent de partenariat entre les acteurs.
• Autre enjeu essentiel: l’habitat, caractérisé par «une vie à domicile sous tension et une pénurie d’offre d’hébergement adapté». Le maintien au domicile, souvent désiré par les personnes, nécessite un étayage dense mais les ressources restent limitées et inégales. L’orientation vers un établissement s’avère très complexe, en raison d’une forte carence de l’offre, qui conduit certaines familles à se tourner vers la Belgique.
Sur ces constats assez sombres, l’étude esquisse 10 pistes d’action: améliorer la lisibilité de l’offre ; communiquer sur l’offre ; soutenir les dynamiques de réseau ; améliorer l’accès aux soins ; accompagner vers les loisirs ; accompagner la transition de la retraite ; accompagner la vie à domicile et les transitions entre lieux de vie ; développer une offre d’habitat adapté ; accompagner les personnes présentant des troubles psychiques dans leur expérience du vieillissement ; soutenir les familles.

  •  Vieillir avec des troubles psychiques: des difficultés croissantes, un manque de réponses adaptées, M. Delporte, CREAI et CREHPSY Hauts-de-France, novembre 2018


< « Je suis une grande malade ! Et alors ? »
Hommage à Alain de Mijolla (15/05/1933-24/01/2019) >
Vieillir avec des troubles psychiques

Rechercher une actualité

Partager cette page