MNH SEPTEMBRE ACTUS HABILLAGE
leaderboard cgos semaine 38 jeunes

Actualités

Le Comité stratégique de la santé mentale et de la psychiatrie réunit tous les acteurs

Le Comité stratégique de la santé mentale et de la psychiatrie (CSSMP) s'est réuni pour la première fois le 28 juin, sous la présidence de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Il est compose de 29 membres, institutionnels et représentants des professionnels de santé, médico-sociaux et sociaux, usagers et familles. C'est au cours de cette réunion qu'Agnès Buzyn a détaillé sa « feuille de route » pour la santé mentale et la psychiatrie.

La composition du comité est la suivante :

• Au titre de la société civile et représentants des usagers et familles :
– Philippe Maugiron, président de l'Association francophone des médiateurs de santé pairs (AFMSP) ;
– Claude Finkelstein, présidente de la Fédération nationale des associations d'usagers en psychiatrie (Fnapsy) ;
– Béatrice Borrel, vice-présidente de l’Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam) ;
– François Walch, président du Collectif national inter-groupe d’entraide mutuelle (Cnigem), et Pierrick Le Loeuff, vice-président ;
– Mourad Azem, délégué du Conseil national des personnes accompagnées (CNPA) ;
– Dominique Bussereau, président de Assemblée des départements de France (ADF) ;
– Joëlle Martinaux, présidente de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (Unccas).

• Au titre des professionnels du social :
– Louis Gallois, président de la Fédération des acteurs de la solidarité ;
– Françoise Sivignon, présidente de Médecins du Monde ;
– Céline Poulet, déléguée nationale de La Croix Rouge pour les personnes en situation de handicap ;
– Jacques Marescaux, président de Santé mentale France.

• Au titre des professionnels de la santé :
– Dr Raphael Loza, membre du Collège de médecine générale ;
– Amine Benyamina, psychiatre et addictologue, président de la Fédération française d'addictologie (FFA) ;
– Aude Caria, directrice du Psycom ;
– Annick Perrin Niquet, présidente du Comité d’études des formations Infirmières et des pratiques en psychiatrie (Cefi-Psy) ;
– Gladys Mondière, co-présidente de la Fédération française des psychologues et de psychologie (FFPP).

• Représentants de la psychiatrie :
– Pr Raphael Gaillard, professeur de psychiatrie à l'Université Paris-Descartes, chef de pôle à l'hôpital Sainte-Anne à Paris ;
– Pr Marie-Rose Moro, pédopsychiatre, présidente du Collège national des universitaires de psychiatrie (Cnup) ;
– Dr Cyril Hazif-Thomas, responsable du pôle intersectoriel de psychiatrie de la personne âgée du CHU de Brest (Finistère) ;
– Dr Maurice Bensoussan, psychiatre libéral, président du Conseil national professionnel de psychiatrie (CNPP) ;
– Dr Yvan Halimi, psychiatre, co-président du comité de pilotage de la psychiatrie de la DGOS.

• Au titre des fédérations hospitalières :
– Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF) ;
– Lamine Gharbi, président de la Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France (FHP) ;
– Antoine Dubout, président de la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés et non lucratifs (Fehap).

• Représentants des administrations :
– Jérôme Salomon, directeur général de la santé (DGS) ;
– Cécile Courrèges, directrice générale de l'offre de soins (DGOS) ;
– Jean-Philippe Vinquant, directeur général de la cohésion sociale (DGCS) ;
– Sabine Fourcade, secrétaire générale des ministères chargés des affaires sociales ;
– Michel Laforcade, directeur général de l'ARS Nouvelle-Aquitaine

Axé sur la réinsertion sociale et professionnelle des personnes handicapées psychiques, le comité incarne « un partenariat exemplaire de la coopération entre institutions sanitaires et médico-sociales ». Ses membres pourront « s’appuyer sur les travaux engagés au sein de différentes commissions, comités et institutions » pour mener à bien les différents objectifs définis par la ministre.

Dans un communiqué commun, l'Intersyndicale de défense de la psychiatrie publique (Idepp), le Syndicat des psychiatres des hospitaux (SPH) et le Syndicat des psychiatres d'exercice public déplorent qu'il n'y ait que 5 psychiatres dans ce comité et se déclarent « choqués » par un « manque de considération pour les représentants de la psychiatrie publique qui assure 85 % des hospitalisations et 70 % de l’activité de la psychiatrie (…) Nous étions et nous sommes extrêmement réservés sur l’érection de ce Comité Stratégique qui risque de doublonner le Comité de Pilotage de Psychiatrie qui fonctionne bien à la satisfaction de tous et qui, lui, est parfaitement représentatif. »


< L'attention à l'autre
Évaluer les pratiques de contention ou d’isolement dans la certification V2020 >
Le Comité stratégique de la santé mentale et de la psychiatrie réunit tous les acteurs

Rechercher une actualité

Partager cette page