PSYCHOTHERAPIE

Actualités

Troubles du langage de l'enfant : une étude scrute l'impact des écrans

Quel est l’impact de l’exposition aux écrans sur le développement des jeunes enfants ? Si plusieurs études internationales ont montré qu’il était significatif sur la santé des enfants (1), et notamment facteur de troubles du langage (2), la plupart d’entre elles ont seulement pris en compte la télévision. Cette étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) considère tous types d’écrans : téléviseurs, mais aussi ordinateurs, consoles de jeux, tablettes et smartphones.
L’étude multicentrique cas versus témoins a envisagé 167 enfants âgés de 3,5 à 6,5 ans, nés entre 2010 et 2012 et diagnostiqués avec des troubles primaires du langage, et 109 témoins ne présentant pas de trouble du langage. Des questionnaires ont été complétés par leurs parents, recrutés via 16 cabinets de médecine générale et 27 cabinets d’orthophonistes dans 24 communes d’Ille-et-Vilaine.
Du côté des données «brutes», on observe que la quasi-totalité des enfants des deux groupes ont accès à la télévision, la moitié à une tablette et un tiers à un ordinateur (32,4%), une console de jeux (34,9%) ou un smartphone (30,2%). Au cours d’une semaine scolaire classique, 44,3% des cas et 22% des témoins sont exposés aux écrans le matin avant l’école, en moyenne 20 minutes dans les deux groupes.
Concernant le comportement des parents, 31,5% des cas et 14,8% des témoins ont déclaré ne rarement, voire jamais, discuter du contenu des écrans avec leurs enfants. On retrouve 17,4% des cas et 7,3% des témoins déclarant ne jamais, voire rarement, prendre le temps d’effectuer des activités avec leurs enfants. Les résultats permettent de croiser deux variables précises:
– l’exposition matinale, qui épuiserait l’attention de l’enfant, alors moins apte aux apprentissages pour le reste de la journée, serait liée à trois fois plus de risques de développer des troubles du langage ;
– Cette circonstance, associée au fait de ne pas discuter du contenu avec les adultes, multiplierait par six le risque de troubles du langage.
Pour les chercheurs, des études de cohorte devraient valider et préciser ces résultats, pour affiner la prévention.
1– Desmurget M. TV Lobotomie : la vérité scientifique sur les effets de la télévision. Paris : Max Milo ; 2013. 445 p. 2– Zimmerman FJ, Christakis DA, Meltzoff AN. Associations between media viewing and language development in children under age 2 years. J Pediatr. 2007 ;151(4):364-8.

  •  L’exposition aux écrans chez les jeunes enfants est-elle à l’origine de l’apparition de troubles primaires du langage ? Une étude cas-témoins en Ille-et-Vilaine, M. Collet, B Gagnière, C. Rousseau et al., BEH, n°1, 14 janvier 2020.


< 2020, année internationale des infirmières
Du 16 au 29 mars 2020 – Semaines d’information sur la santé mentale >
Troubles du langage de l'enfant : une étude scrute l'impact des écrans

Rechercher une actualité

Partager cette page