Actualités

Tête de tambour

Le premier roman de Sol Elias, inspiré de faits réels, plonge le lecteur dans l’histoire d’une vengeance, celle d’un fils, atteint de schizophrénie, prêt à tout pour détruire sa famille. Un redoutable drame en huis clos.

«J'avais jeté le charbon ardent de la discorde dans la plaine de leurs afflictions, la plaine tapissée d'un maquis dru et sec qui prenait feu comme de la paille. Bientôt ce serait le désastre...»

Que fait-on lorsqu'on a hérité d’un « paquet de génétique avariée », d’une tête pourrie au « sous-gène » de la psychose ? Faut-il mettre ses parents au tribunal ? Faut-il se maudire ou accepter sans mot dire la condamnation sociale et générale pour « péché de différence » ? Diagnostiqué schizophrène, Manuel s’y refuse et promet d’avoir sa revanche : il sèmera tant qu’il en aura la force la discorde et transformera son foyer et celui des autres en un « âtre de guerre ».

 

Rencontre et dédicace avec Sol Elias le 12 janvier à la librairie La Petite Lumière (Paris)

Tête de tambour, Sol Elias, Rivages, janvier 2019, 18 €

 


< Soirée-débat : La Violence dans les lieux de formation en santé
Lancement d’une étude sur les directives anticipées incitatives en psychiatrie >
Tête de tambour

Rechercher une actualité

Partager cette page