mnh mi juillet

Actualités

Rapport annuel de l'observatoire de la récidive et de la désistance

L’Observatoire de la récidive et de la désistance, créé par la loi pénitentiaire de 2009, installé par le Garde des Sceaux le 26 avril 2016, a pour vocation première de mieux faire connaître les phénomènes de récidive et de désistance (étude de ce qui conduit les individus à s’engager dans des comportements délinquants, ce qui les amène à s’en dégager, à arrêter  leurs activités délictuelles ou criminelles), de mieux les mesurer, mais surtout de mieux les comprendre. Mieux les comprendre pour trouver les réponses les plus adaptées pour réduire la récidive et favoriser la désistance. Il propose aujourd'hui son premier rapport.
 
Au terme de sa première année de travail, il a identifié les pistes de recherche à explorer, avec une approche dynamique, pour compléter les données actuelles, à partir des parcours individuels de délinquants, en menant en priorité des travaux sur les courtes incarcérations, sur les aménagements de peine ab initio et sur les alternatives aux poursuites; de même, la mesure de la
population des récidivistes doit être connue; par ailleurs, l’Observatoire entend soutenir un projet d’enquête pré-existant sur les sorties de délinquance qui repose sur un travail sur les parcours de personnes ayant été condamnées; enfin, il propose d’autres thématiques qui méritent d’être étudiées.
 
L’Observatoire s’est également fixé pour les mois à venir de travailler plus spécifiquement, sur la problématique des addictions et sur l’évaluation des condamnés détenus ainsi que sur l’accès aux données pénales et leur coordination pour l’étude des parcours judiciaires des délinquants.


< Le secret de Laurence
Migraine : selon l'Inserm, des zones du cerveau considérées indolores ne le sont pas >
Rapport annuel de l'observatoire de la récidive et de la désistance

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook