traite de rehab

Actualités

Projets territoriaux de santé mentale : la boîte à outils du ministère de la Santé

Pour accompagner l'élaboration actuelle des Projets territoriaux de santé mentale (PTSM), le ministère des Solidarités et de la Santé met en ligne, « dans une logique de boîte à outils », de nombreux exemples d'initiatives locales en lien avec les 6 priorités de ces projets. Ce recensement sera enrichi chaque semestre.

L'objectif du PTSM est l'amélioration de l'accès des usagers en santé mentale à des parcours de santé et de vie de qualité, sécurisés et sans rupture, via une meilleure collaboration de tous les acteurs. Définis par la Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé (article 69) et le Décret n° 2017-1200 du 27 juillet 2017 relatif au PTSM, ces projets sont, sur la plupart des territoires, en cours d'élaboration. Dans ce contexte, le ministère des Solidarités et de la Santé propose sur son site de nombreux exemples sur les soins, les accompagnements et les services attendus en santé mentale sur les territoires. 

Pour chacune des six priorités des PTSM (repérage précoce, accès aux soins somatiques, parcours de santé et de vie de qualité et sans rupture, situation de crises et urgences, droits des patients, actions sur l'environnement), des exemples illustrent « des dynamiques de réponse déjà à l’œuvre sur les territoires à l’initiative d’acteurs locaux (…) Ils peuvent être adaptés par les acteurs en fonction des caractéristiques du territoire, des ressources à disposition et des relations partenariales existantes ». Ces exemples seront actualisés chaque semestre.

Par ailleurs, cette présentation par priorités sera complétée ultérieurement par des onglets par publics particuliers, afin de permettre aux acteurs du PTSM de tenir compte des besoins spécifiques de ces publics :
– Les nouveau-nés, les enfants et les adolescents
– Les personnes ayant des conduites addictives
– Les personnes en situation de précarité et/ou d’exclusion
– Les personnes placées sous main de justice, particulièrement celles détenues
– Les personnes âgées en perte d’autonomie
– Les victimes de psychotraumatisme
– Les personnes en situation de handicap, notamment les personnes ayant des besoins spécifiques en termes de compréhension et de communication, parmi lesquelles les personnes sourdes et malentendantes.
– Les personnes isolées
– Les réfugiés et migrants


< Blue Buddy : une application mobile pour les TCA
Valproate : interdit aux femmes en âge de procréer >
Projets territoriaux de santé mentale : la boîte à outils du ministère de la Santé

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook