mnh 15 octobre ET NOVEMBREactus

Actualités

Portrait d'Antoine Ménard, psychologue dans la rue

Loin de l’image du psy assis derrière un bureau, Antoine Ménard est un « psychologue dans la rue » : il va à la rencontre des personnes en situation de grande précarité, pour créer une relation et les mettre en mouvement. Il intervient auprès de ces personnes en grande précarité pour un accompagnement ajusté avec l'idée de "mettre en relief  et d'accueillir la parole de quelqu'un qui n'en a plus. "

J’ai commencé à travailler dans le champ de la psychiatrie dans des cliniques de psychothérapie institutionnelle, où l’on fait en sorte de rencontrer celui qu’on appelle le « psychotique », et de pouvoir l’écouter. Il fallait tout organiser pour que les rencontres soient possibles : les patients étaient libres de circuler, on ne les assommait pas de traitements pour laisser la possibilité de se rencontrer. J’y ai beaucoup appris au contact des professionnels, mais surtout des patients.

Puis je suis parti à Paris, et j’ai atterri dans une pension de famille qui accueillait des gens de la rue. Le personnel n’avait pas de titres comme « éducateurs » : moi par exemple j’étais cuisinier. Ça permettait d’avoir une relation qui n’était pas biaisée par la relation hiérarchique, de créer d’autres formats de relation aux autres ...

Découvrez son quotidien en lisant son portrait sur le blog d'Epsilon Mélia 


< Le regret d'être mère
Jeunes Psychiatres et jeunes Addictologues : ce que nous voulons pour demain >
Portrait d'Antoine Ménard, psychologue dans la rue

Rechercher une actualité

Partager cette page