ODIS-C

Actualités

Des activités ambulantes à l'hôpital

Initiative originale, des soignants ont imaginé un chariot d’activités ambulant, médiateur de la relation. Un autre mode d’accès à la rencontre…

Le chariot ambulant d’activités manuelles et occupationnelles de l’unité hospitalière La Boétie (CHS Saint-Cyr au Mont-d’or) a été pensé comme une salle d’activités itinérante, pour permettre plus de flexibilité dans les prises en charges. Les soignants l’utilisent quand ils repèrent des patients sous tension qui ont besoin de s’occuper les mains, la tête, ou plus simplement quand survient l’envie de « faire avec, d’être avec », de partager un moment autour d’un jeu par exemple. Ce chariot médiateur de la relation permet ainsi de renouveler et diversifier les modes de rencontre, mais aussi d’utiliser tous les espaces du service (voire une chambre de patient), en fonction des besoins et des moyens.

Chargé de toutes sortes de jeux et matériaux, ce chariot est une véritable boîte à outils, presque un chariot de soins, qui a beaucoup évolué depuis sa création. Il est aujourd’hui le chariot de toute l’équipe mais aussi des usagers. Certains patients ont en effet découvert une autre façon de s’occuper et de participer à des activités sans avoir besoin de « s’inscrire » de manière formelle à un atelier. Ce chariot leur permet également de de se recentrer sur l’instant présent en focalisant leur attention sur une technique manuelle plutôt que de se laisser envahir par des ruminations anxieuses ou des hallucinations. Les patients passent ainsi des moments plus agréables et conviviaux et les conflits sont plus rares. Les soignants ont aussi réinvesti leur créativité et leur capacité à faciliter les échanges. Par ailleurs, ce nouveau support se révèle très pertinent pour transmettre à des plus jeunes collègues et/ou aux étudiants d’autres modes d’accès à la rencontre avec les patients, en déstigmatisant les symptômes psychiatriques. Constatant une unité plus calme, l’équipe souligne que cet outil de « désamorçage » d’éventuels conflits et violences a probablement des répercussions sur un moindre recours à l’isolement et la contention.


< 6es RRSPSY, les vidéos sont en ligne
Schizophrénie et Covid-19 >
Des activités ambulantes à l'hôpital

Rechercher une actualité

Partager cette page