CATALOGUE 2020 GRIEPS

Actualités

Atouts et faiblesses des Equipes spécialisées Alzheimer (ESA)

Créées en 2008, les Equipes spécialisées Alzheimer (ESA) interviennent au domicile, mobilisant une large palette d'outils d'évaluation dans les dimensions cognitives, motrices et relationnelles, dans la perspective de faciliter le maintien à domicile des personnes. Si la Fondation Médéric Alzheimer dresse un bilan positif de leur activité, elle pointe aussi d'importantes disparités territoriales et des difficultés à trouver des relais pour poursuivre les actions engagées à l'issue des 3 ou 4 mois de prise en charge.

Comment permettre aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et à leurs aidants de continuer à vivre à leur domicile dans de bonnes conditions, tout en retardant le plus possible la perte d’autonomie ? Au cours des vingt dernières années, les pouvoirs publics ont accordé à cette question une attention particulière. Créées en 2008, les Equipes Spécialisées Alzheimer (ESA) constituent l’une des principales solutions imaginées pour faciliter le maintien à domicile des personnes malades. Ces équipes ont pour mission d’intervenir pendant une durée de trois mois au domicile des personnes atteintes de la maladie à un stade précoce, afin de stimuler leurs capacités et de maintenir leur autonomie.Dans l’objectif de mieux connaître et de valoriser le rôle des ESA, la Fondation Médéric Alzheimer leur a consacré une vaste enquête nationale. Les résultats montrent que les ESA disposent de compétences métier variées et qu’elles mobilisent une large palette d’outils pour évaluer les besoins des personnes malades et de leurs aidants. Ces ressources leur permettent de prodiguer des soins personnalisés et de prendre en charge la perte d’autonomie dans ses dimensions tant cognitives, motrices, que relationnelles. En ce sens, l’intervention des ESA constitue une prestation particulièrement complète pour répondre aux difficultés rencontrées à domicile par les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leurs aidants.Cependant, la montée en charge du dispositif doit se poursuivre. Le territoire français n’est, en effet, pas encore couvert de façon homogène, et certains départements présentent des niveaux d’équipement nettement inférieurs à la moyenne nationale. De plus, au terme des prises en charge, les ESA rencontrent d’importantes difficultés pour trouver des solutions de relais satisfaisantes, ce qui est pourtant essentiel pour que les bénéfices de leurs interventions soient maintenus. Enfin, dans plusieurs territoires, les médecins généralistes ont une connaissance encore limitée du dispositif. Une sensibilisation de ces professionnels semble donc nécessaire pour que l’accès aux ESA se généralise. Il importe, dès lors, que l’effort fourni pour développer ces équipes et structurer leur activité soit maintenu.

  • Les Equipes spécialisées Alzheimer. (ESA) La lettre de l'Observatoire, Fondation Médéric Alzheimer, n°53, mai 2019, en pdf.


< La menace dépressive à l'adolescence
E-santé : état des lieux et perspectives >
Atouts et faiblesses des Equipes spécialisées Alzheimer (ESA)

Rechercher une actualité

Partager cette page