ODIS-C

Actualités

Les 1000 premiers jours : Boris Cyrulnik remet le rapport de la commission d’experts

Le mardi 8 septembre 2020, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik a remis le rapport de la commission d’experts pour les « 1000 premiers jours » au Secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles, auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé, Adrien Taquet.

Les 1000 premiers jours de l’enfant constituent une période essentielle pour le bon développement et la construction de l’enfant. Cette période conditionne la santé et le bien-être de l’individu tout au long de sa vie. C’est sur ce sujet qu’a travaillé une commission de 18 experts spécialistes de la petite enfance, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, et lancée par le président de la République en septembre 2019. Adrien Taquet tient à remercier l’ensemble des membres de la commission pour leur engagement personnel, et pour la qualité du travail réalisé.

Un rapport basé sur les apports de la science

Adrien Taquet tient également à saluer le caractère innovant de la démarche, qui a mobilisé des compétences plurielles (neuropsychiatres, gynécologues-obstétriciens, pédopsychiatres, psychologues, sages-femmes, professeurs des universités). L’ensemble des données scientifiques converge vers une position désormais commune : l’importance des 1000 premiers jours, période où tout commence pour l’enfant, premiers apprentissages, développement cognitif et affectif, sociabilité… Ce sujet, qui concerne les enfants, les parents, mais également la société toute entière, répond à des attentes fortes des Français, que le Gouvernement entend.

Des recommandations qui seront examinées dans les prochaines semaines

La commission d’experts des « 1000 premiers jours » a émis de nombreuses recommandations qui ont retenu l’attention du Secrétaire d’Etat, parmi lesquelles :

- La création d’un parcours des 1000 jours, qui comprendrait un accompagnement personnalisé commençant dès l’entretien du 4ème mois, se poursuivant en maternité et jusqu’au domicile, et qui se renforcerait en cas de fragilités (handicaps, troubles psychiques ou fragilités sociales),

- La généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28% des grossesses,

- L’augmentation des moyens des maternités et des PMI, afin que chacune des 500 maternités sur le territoire bénéficie d’un lien étroit et quotidien avec la PMI pour mieux accompagner les parents,

- L’allongement du congé paternité, qui serait une première étape d’une réforme ambitieuse du congé parental, dans l’intérêt du développement de l’enfant, mais également pour lutter contre la solitude et l’isolement des mamans,

- La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans… Ces premières pistes doivent désormais se traduire en actes. Elles seront examinées dans les prochaines semaines.
Adrien Taquet, Secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles a déclaré : « Nous devons collectivement faire mieux, pour nos enfants, pour nos familles, pour notre société. La science nous y aide, en nous indiquant le caractère fondamental des 1000 premiers jours. Tirer les leçons de cet apport fondamental, c’est aujourd’hui créer un véritable parcours des 1000 premiers jours. »


< Les usagers réclament un moratoire sur la contention
Le Professeur Amine Benyamina nommé Président du Fonds Actions Addictions >
Les 1000 premiers jours : Boris Cyrulnik remet le rapport de la commission d’experts à Adrien Taquet, Secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Famille

Rechercher une actualité

Partager cette page