ODIS-C

Actualités

Le retour de la neuropsychiatrie ?

Au sommaire de la revue de bioéthique Nouvelle-aquitaine un article de Jean-Michel Vallat, Professeur émérite de neurologie, neuro- psychiatre, CHU Limoges, membre de l’Académie Nationale de médecine sur  "l'indispensable" rapprochement de la neurologie et de la psychiatrie

Résumé
Depuis de très nombreuses années, les relations neurologie et psychiatrie sont établies sur la base de connaissances communes concernant tant la prise en charge clinique des malades que les activités de recherche. Selon les époques, ces liens ont été plus ou moins étroits, parfois ambivalents et quoiqu’il en soit, ont conduit en 1968 à la scission officielle de la neuropsychiatrie et donc de la formation des jeunes neuropsychiatres, dans la mesure où deux certificats d’études spéciales ont été créés, l’un de psychiatrie, l’autre de neurologie. Ce divorce s’est avéré, avec le temps et l’acquisition de nouvelles connaissances en neurosciences, et bien que certains neuropsychiatres l’aient signalé très tôt dès l’officialisation de la scission, comme présentant des inconvénients très significatifs pour la prise en charge des malades et les activités de recherche.

Ces dernières années, de nombreux psychiatres et neurologues, de toute génération, ont émis le voeu d’un rapprochement de nouveau de ces deux spécialités. Après un rappel historique des liens entre neurologie et psychiatrie, de l’évolution des formations, nous envisagerons les raisons pour lesquelles une scission trop étanche est effectivement difficilement compréhensible et peut être néfaste. Nous émettrons quelques propositions qui pourraient servir de base à une réforme pour améliorer la formation des jeunes neurologues en psychiatrie et des jeunes psychiatres en neurologie. Il ne s’agit pas de retourner de façon identique à ce qu’était la neuropsychiatrie, mais de souligner que l’enjeu des neurosciences concerne la société dans son ensemble qui parait l’avoir bien admis et surtout les malades et les activités de recherche au niveaude zones frontières entre la neurologie et la psychiatrie.

Le retour de la neuropsychiatrie ? Jean-Michel Vallat, Professeur émérite de neurologie, neuro- psychiatre, CHU Limoges, membre de l’Académie Nationale de médecine, Revue de bioéthique de Nouvelle-Aquitaine, 2020 N°5, p.51-56


< Confinement : quelles conséquences sur les habitudes alimentaires ?
Un outil d'évaluation pour soutenir le rétablissement en période de déconfinement >
Le retour de la neuropsychiatrie ?

Rechercher une actualité

Partager cette page