9 bonnes raisons semaine 46

Actualités

Le point sur le chemsex, pratiques sexuelles sous psychostimulants

On note depuis une dizaine d’années, en France comme dans d’autres pays européens, des pratiques nouvelles de consommation de drogues et potentiellement dommageables parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH). Désignées sous le vocable chemsex ou slam, il s’agit de l’injection de psychostimulants en contexte sexuel. Ces pratiques exposent leurs adeptes à des risques sexuels ou liés à la consommation de drogues. Ceux-ci sont d’autant plus préoccupants qu’ils peuvent concerner des personnes sans connaissance ni expérience de la réduction des risques et que les substances sont fréquemment des nouveaux produits de synthèse aux effets mal cernés.

Ce numéro de Théma TREND publié par l'Observatoire français des drogues et des toxicomaines (OFDT) propose une synthèse des connaissances disponibles sur les pratiques du chemsex en France. À partir des informations recueillies dans les sites composant le dispositif TREND (1) de l’OFDT et disponibles dans la littérature, il retrace l’émergence et la diffusion du chemsex parmi une frange de HSH ainsi que les produits et mode d’usages concernés. Il interroge également les motivations des usagers, l’ampleur du phénomène et les réponses apportées.

1– Le dispositif Tendances récentes et nouvelles drogues (TREND) de l’OFDT s’attache depuis 1999 à détecter les phénomènes émergents et les tendances récentes dans le champ des drogues illicites, qu’il s’agisse des produits, de l’offre, des modes d’usage ou des profils de consommateurs.


< Le fondateur du PsyLab invite les psychiatres à créer d'autres webtélés en santé mentale
Nathalie Prieto nommée psychiatre référent national >
Le point sur le chemsex, pratiques sexuelles sous stimulants

Rechercher une actualité

Partager cette page