dsm noel

Actualités

La « poupée empathique » reçoit le 2e prix FHF Qualité et sécurité des soins

Le 17 mai 2017, la Fédération hospitalière de France (FHF) a remis le 2e Prix Qualité et sécurité des soins à l'Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de Comines (Hauts-de-France) pour son projet « poupée empahique ».

L’objectif du Prix FHF Qualité et sécurité des soins est de valoriser et diffuse reçor les bonnes pratiques et les expériences postivies menées dans les établissements. Il récompense les résultats issus d’actions et programme des établissements en matière de politique d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Chaque lauréat utilise des démarches variées et met le patient au cœur de son projet.

3 prix ont été décernés cette année dans le cadre d'Hôpital Expo. L'EHPAD des Comines a obtenu le deuxième prix pour son projet « une approche singulière du “prendre soin” : la poupée empathique ».

Contexte et objectifs : en EHPAD, les équipes de psychogériatrie accompagnent en grande partie des résidents présentant des maladies neurodégénératives ou déficiences intellectuelles dont les comportements non adaptés mettent à mal leur qualité de vie, voire leur santé ou celle d’autrui. La poupée empathique est une poupée sensorielle conçue pour favoriser le bien-être et améliorer la prise en soin globale. Sa préhension donne la sensation de tenir un véritable bébé. L’établissement expérimente l’utilisation de cet outil comme technique innovante non médicamenteuse afin d’adoucir les comportements troublés des résidents.

Description du projet et actions réalisées : cadre de santé et psychologue ont imaginé comment présenter la poupée à chaque résident, puis sensibilisé équipe et familles à cette approche. 16 personnes présentant des troubles du comportement résistants (âge moyen de 84 ans (99-64).

11 poupées ont été mises en relation avec les résidents lors de goûters se déroulant à huit clos. Des observateurs/soignants ont noté par écrit l’intérêt ou le désintérêt porté aux poupées : regards, sourires, mots, besoin et façon de prendre une poupée mais aussi de lui donner vie. En fin de rencontre, chaque résident s’est vu poser la question de savoir s’il voulait ou non s’occuper de la poupée convoitée. Les observations se sont poursuivies dans le lieu de vie où les acteurs de soins avaient pour mission de s’adapter à l’attitude du résident face à sa poupée. Le coût moindre de cette technique (50€/poupée), la facilité de mise en pratique, le côté non invasif de l’approche, l’adaptation possible à un large public (gériatrie, psychiatrie, monde du handicap), le caractère original dénué de toute « nocivité » laissent toute l’opportunité aux établissements de santé présentant une certaine ouverture d’esprit d’adopter eux aussi la poupée empathique.

Source : Prix FHF Qualité 2017 - Fiche Projetcà télécharger ici.


< « Au cœur de tes oreilles » au CH Le Vinatier
Burn-out : au-delà des débats, faire le bon diagnostic et proposer une prise en charge personnalisée >
Le centre hospitalier EHPAD de Comines reçoit le 2e prix FHF qualité et sécurité des soins 2017

Rechercher une actualité

Partager cette page