catalogue grieps

Actualités

La conflictualité psychique des soignants face aux pressions managériales et gestionnaires

Stéphane Trégouet, infirmier de secteur psychiatrique, cadre de santé à l'EPSM du Morbihan est doctorant en sciences de l'éducation à Paris 10 (Nanterre). Il  prépare une thèse sur "La conflictualité psychique des soignants  face aux pressions managériales et gestionnaires". 

Résumé de la thèse :

L’origine de la thèse s’appuie sur une situation clinique vécue par le chercheur. Cette situation est liée à une restructuration d’un dispositif théorico-clinique qui accompagne des jeunes sujets adultes psychotiques dans des projets de réinsertion depuis plus de dix ans.  En effet, sous l’emprise d’une psychiatre chef de pôle et d’une cadre coordinatrice, soutenues par des logiques managériales et gestionnaires, l’équipe soignante s’est progressivement  retrouvée déstabilisée et  empêchée dans la réalisation de la tache primaire du soin en psychiatrie.

C’est ainsi que les pressions managériales et gestionnaires subies ont généré  une véritable conflictualité psychique  chez les infirmier(e)s,   tantôt au niveau de leur appareillage psychique qu’au niveau de l’appareillage psychique groupale. Les conséquences  seraient des tensions psychiques touchant au cadre interne de leurs postures professionnelles. Par ailleurs,  les logiques managériales viendraient impacter  les processus de transmission clinique, éthique et praxéologique. Dès lors,  cet esprit managérial produirait un malaise dans l’institution déstructurant  les enveloppes contenantes, ainsi que les alliances inconscientes et les idéaux professionnels. Les changements imposés aux équipes soignantes sans concertation  entraineraient  donc une crise de la pensée  ayant des répercussions sur les objets psychiques internes des infirmier(e)s.  Ils toucheraient ainsi leur rapport au savoir, leur professionnalité et les processus de créativité.

Cette recherche s’inscrit dans une démarche clinique d’orientation psychanalytique. La notion du contre-transfert du chercheur, c’est-dire ce que le chercheur ressent par rapport au sujet/objet de la recherche, servira de fils conducteur. L’élaboration du contre-transfert ou des contre-transferts   soutient les déplacements, les passages en s’articulant entre le « je » de l’intime, le « je » du praticien et le « je » du chercheur. C’est en partant des  élaborations psychiques du chercheur, mais aussi de la mise en place d’un dispositif clinique de recherche  qu’un voyage épistémologique peut devenir possible.

Contact : stephane.tregouet@sfr.fr

Directrice de thèse : Françoise Bréant - Equipe « Savoir, rapport au savoir, processus de transmission »- CREF


< La HAS recrute des représentants d'usagers sur la santé des personnes en situation de handicap
Viols et violences sexuelles : un problème de santé publique >
La conflictualité psychique des soignants face aux pressions managériales et gestionnaires

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook