Actualités

L'institut du Cerveau lance une étude sur les effets neuropsychiatriques du Covid-19

L’Institut du Cerveau et de la Moelle (ICM) lance une étude baptisée « CoCo Neurosciences » : Cohorte de patients avec Covid et manifestations neurologiques ou psychiatriques pour évaluer rapidement et précisément les impacts éventuels du Covid-19 sur (nom initial Neuro-Covid) :

  • le système nerveux des personnes touchées
  • les conséquences psychiatriques pour les patients eux-mêmes (dû notamment à de très longues périodes de réanimation) ainsi que pour leur entourage (dû par exemple au confinement)
  • les patients déjà atteints de pathologies neurologiques comme les maladies inflammatoires (sclérose en plaques,..) et les maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer,..)

L’épidémie liée à l’infection par le COVID-19 (SARS-CoV2) touche aujourd’hui plus de deux millions de personnes dans le monde. Le neurotropisme du virus est supposé par la présence fréquente de symptômes neurologiques (anosmie, agueusie, céphalées) mais l’étendue de l’atteinte du système nerveux central ou périphérique et la symptomatologie associée restent pour l’instant très mal connues. L’objectif principal de cette étude est de décrire les manifestations neurologiques et psychiatriques survenant dans le cadre d’une infection à COVID-19 chez les patients hospitalisés ou suivis. Une meilleure connaissance de l’atteinte neuropsychiatrique liée au COVID-19 permettrait d’améliorer la prise en charge de ces patients à la phase aiguë et la connaissance des complications survenant à distance permettrait d’en adapter la rééducation et le suivi. La description phénoménologique précise de ces manifestations et les données d’imagerie, de biologie, de neuropathologie seront recueillies à partir des données collectées par les médecins en charge de ces patients dans le cadre de leur prise en charge en hospitalisation ou en consultation.

Cette étude permettra également de colliger les manifestations cliniques inhabituelles chez les patients suivis pour une pathologie neurologique ou psychiatrique dans les services de l’hôpital et présentant une infection à COVID-19, afin d’optimiser la réorganisation de la prise en charge, du suivi et de la rééducation de ces patients dans le contexte épidémique.

Cette étude sera menée auprès de 2 000 à 10 000 patients inclus, d’avril 2020 à avril 2021 pour observer des manifestations neurologiques et psychiatriques suite à une infection au COVID-19. Les données recueillies feront l’objet d’une analyse approfondie, notamment grâce à l’intelligence artificielle. Les informations obtenues seront exploiter en temps réel  afin d’en tirer au plus vite les conséquences pratiques pour les patients.


< Visioconférences sur l'impact du confinement sur les personnes souffrant de troubles psychiques
Psychiatrie : plan blanc n'est pas blanc seing >
L'institut du Cerveau lance une étude sur les effets neuropsychiatriques du Covid-19

Rechercher une actualité

Partager cette page