9 bonnes raisons semaine 46

Actualités

L'Igas pointe un recours trop faible à l'interprétariat en santé

Bénéficier de la présence d'un interprète professionnel est, pour de nombreux patients, une condition d'accès aux soins puis de la qualité et de la sécurité de la prise en charge. Pourtant, « la France est clairement en retrait en matière de recours à des interprètes professionnels, tant du point de vue du droit (certains pays affirmant un droit à l'interprétariat attaché au patient ou à l'usager des services publics allophones) que de la pratique », pointe l'Inspection générale des Affaires sociales, qui dresse un état des lieux dans un rapport. Elle formule des propositions, notamment à partir d'expériences étrangères pertinentes, pour faciliter ce recours à l’hôpital comme dans les cabinets médicaux, et dessine l’économie générale du secteur en précisant les ressources nécessaires et leurs modalités de financement.

  • Le modèle économique de l’interprétariat linguistique en santé, Rapport, P. Burnel, P. Calmette, Igas, 2018-2019. Disponible sur le site de l'Igas


< Pédopsy : l'engagement du gouvernement...
Philippe Soulié nommé directeur ddes exploitations en santé mentale de Ramsay Santé >
L'Igas pointe un recours trop faible à l'interprétariat en santé

Rechercher une actualité

Partager cette page