ODIS-C

Actualités

L'ARS Bretagne précise son engagement pour la psychiatrie

Dans un communiqué publié le 30 décembre, l'Agence régionale de santé (ARS) Bretagne indique que quatre projets bretons ont été lauréats des appels à projets nationaux et vingt établissements ont perçu des crédits complémentaires en 2019. Entre les apports nationaux et ceux de l'ARS, la psychiatrie bretonne se voit allouer 4,9 M€.

Le premier appel à projets concerne le renforcement spécifique des ressources de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Doté d’une enveloppe nationale de 20 M€, ce dispositif cible en priorité les départements non pourvus ou sous dotés au regard des besoins de la population, notamment en terme d’offre d’hospitalisation pour mineurs. Parmi les 37 candidatures retenues par le comité national, le projet porté par le GCS des Côtes d’Armor « santé mentale », relayé de façon prioritaire par l’ARS, est financé à hauteur de 1,3 million d’euros. Il prévoit une hospitalisation complète graduée mobilisant des compétences de pédopsychiatrie en pédiatrie associée à une unité de crise et d'accueil (UACA).

• Le deuxième appel à projets concerne le fonds d’innovation organisationnelle en psychiatrie créé en 2019

Doté d’une enveloppe nationale de 10 millions d’euros, ce dispositif a vocation à financer des projets innovants en psychiatrie tant dans l’organisation que dans la prise en charge, afin de répondre de manière plus efficace et complète aux besoins des patients. Parmi les 42 candidatures sélectionnées par le comité national, 3 projets bretons, priorisés par l’ARS, ont été retenus :
– le projet porté par le CRHU de Rennes relatif à la régulation psychiatrique avec intervention de crise au domicile effectuée par le SAMU-Centre 15 de l’établissement, à hauteur de 302 579 € ;
– le projet porté par le CHRU de Brest proposant la création d’un parcours de soins coordonné 15-30 ans pour le repérage et le suivi du premier épisode psychotique par la pratique infirmière du « case management », à hauteur de 247 566 € ;
– le projet porté par le CHI Redon-Carentoir relatif à la mise en place d’un dispositif de soins partagés en psychiatrie et en addictologie Hôpital/Ville/ESMS, à hauteur de 227 183€.

Le développement de la psychiatrie en Bretagne : de nouveaux crédits alloués
– Une enveloppe de plus d’1,2M€ a été allouée pour le développement d’activité en psychiatrie en région : 5 projets ont été retenus par l'ARS Bretagne en parallèle des appels à projets nationaux.
– Une enveloppe de 1,65M€ (enveloppe nationale de 1,15 M€ renforcée de 500.000€ par l’ARS) de crédits pérennes a, en outre, été répartie entre l’ensemble des établissements publics bretons autorisés en psychiatrie.


< Parution de l'avenant sur la pratique avancée libérale
Bonne année 2020 ! >
L'ARS de Bretagne précise son engagement pour la psychiatrie

Rechercher une actualité

Partager cette page