cgos liberte

Actualités

L'ANPCME demande un plan de sauvetage pour la psychiatrie publique

Dans le contexte de mobilisation de l'hôpital public, l'Association nationale des psychiatres présidents et vice-présidents des Commissions médicales d'établissement des centres hospitaliers (ANPCME) précise sa position dans un communiqué (ci-dessous).

L’ ANPCME unit sa voix à celle de la Conférence nationale des Présidents de CME de CHS, de la Conférence des Présidents de CME de CH ainsi qu'à celles de tous les psychiatres et équipes soignantes des hôpitaux publics actuellement mobilisés pour alerter sur la situation d'une gravité exceptionnelle touchant la psychiatrie publique et l'ensemble du système de santé de notre pays.

La dégradation des conditions de travail des professionnels est majeure et se répercute désormais sur la qualité des soins dispensés aux patients et l'accueil de leurs proches.

Il faut qu’un signal fort soit adressé à tous pour enrayer cette situation de déclin sans précédent que nous ne voulons pas croire inexorable.

Attractivité professionnelle revalorisée, rééquilibrage de la gouvernance hospitalière et relance de réels projets d'investissements sont autant de leviers qu'il est indispensable d'actionner pour répondre aux attentes de la population qui fait confiance à la psychiatrie publique qui assure la prise en charge d’un très grand nombre de nos concitoyens parmi lesquels les cas les plus complexes.

Nous demandons donc aux pouvoirs publics un plan de sauvetage en urgence pour l’hôpital et la psychiatrie publics.

Dr MN Petit, Présidente


< Un kit pédagogique pour expliquer le concept de santé mentale
26 propositions pour faire évoluer l'exercice infirmier >
L'ANPCME demande un plan de sauvetage pour la psychiatrie publique

Rechercher une actualité

Partager cette page