leaderboard rsp 2020

Actualités

L’analyse des pratiques professionnelles

Depuis une trentaine d’années environ, un courant international puissant s’est développé, tendant à faire de l’Analyse des pratiques par les professionnels eux-mémes un outil majeur du développement de leurs compétences.
Il semble faire l’unanimité : il est promu à la fois par les institutions qui parlent quelquefois de « retours d’expérience », par les professionnels eux-mêmes qui y voient une affirmation de leur identité, et par des groupes d’intervenants qui se sont spécialisés en «analyse des pratiques professionnelles».
Tous y voient un intérét social : la « mise en mots » par les praticiens de leur propre activité favorise le développement de leurs activités mentales sur leurs conduites et de leurs activités de communication d’expérience. L’analyse des pratiques peut faciliter coopération et conduite collective des actions. Elle prend sens par rapport aux différentes facettes du courant contemporain de la professionnalisation, lequel vise la transformation des différentes compétences liées àl’action (faire, « gestion » du faire, « rhétorique » du faire).

L’analyse des pratiques concerne tous les « métiers de l’humain » caractérisés par les interactions auxquelles ils donnent lieu : soin, où il a connu probablement ses premiéres manifestations, éducation et formation, travail social, management, travail culturel et méme métiers de la sécurité…
Il reste que ce développement n’est pas dépourvu d’ambiguités :
– Ce qui est appelé « pratique » est souvent le discours que le sujet tient sur sa propre activité. Autrement dit, le matériau analysé est un discours, et un discours àenjeu de présentation de soi.
– Ce qui est appelé « analyse » se révéle souvent étre une évaluation. L’analyse implique une mise en relation entre des faits, des existants. L’évaluation, elle, implique une mise en relation implicite ou explicite entre des faits et des souhaitables.
Il importait donc que la revue Savoirs porte une intention scientifique dans un domaine professionnel, la formation des adultes, où les démarches d’analyse sont souvent utilisées comme démarches de formation et les démarches de formation comme démarches d’analyse, et ouvre un dossier sur ces nouvelles pratiques ; et qu’elle lui consacre une note de synthése inspirée àla fois par une expérience professionnelle d’analyste et une démarche de recherche.

Jean Chami, présente ces deux caractéristiques. Savoirs l’a sollicité pour cette note de synthése. Il s’est efforcé notamment de répondre àsix questions :
– Peut-on spécifier le champ de l’analyse des pratiques professionnelles et le distinguer notamment du champ de l’analyse des activités, de l’analyse du travail ou de l’analyse des conduites ?
– Quels travaux dans l’espace francophone ont contribué àposer/clarifier la problématique de l’analyse des pratiques ?
– Comment a émergé le champ de l’analyse des pratiques ?
– Le champ de l’analyse des pratiques professionnelles est-il structurable ?
– Peut-on se préparer àl’analyse des pratiques professionnelles ?
– Quelles sont les tendances d’évolution du champ de l’analyse des pratiques professionnelles ?

Héléne Bezille, Nicolas Divert et Francis Lebon présentent ensuite un dispositif de formation de professionnels de l’animation assez proche de l’analyse des pratiques puisque fondé sur une reprise réflexive d’expériences scolaires, familiales et professionnelles, et rendant visible, àleurs propres yeux comme aux yeux de leur environnement, leur « chemin faisant ».

Dans un article collectif, Richard Wittorski, Catherine Clénet, Patrick Obertelli, Mélanie Tocqueville, Jean Paul Finot et Audrey Loury nous invitent àune vision renouvelée des apprentissages mutuels liés àune relation de travail, et pas n’importe laquelle : une relation de travail liée àune situation de vie, celle des particuliers employeurs et de leurs salariés au domicile.

Enfin, Olivier Las Vergnas et Patrick Bury, continuant ànous rendre l’éminent service de nous offrir un point de vue d’ensemble sur les recherches en formation des adultes, nous proposent dans ce numéro d’identifier un « noyau dur » et un « second cercle » de ces recherches.

Jean-Marie Barbier

Voir le sommaire

La revue Savoirs, (fondée en 2003) a pour vocation de favoriser la production, la valorisation et la mise en débat des synthèses et des résultats de travaux réalisés dans le champ de la formation des adultes. Ce domaine se révèle largement pluridisciplinaire. Cette revue permet de progresser dans la production des savoirs sur la formation. Elle paraît trois fois par an.

 


< Covid-19 : une plateforme d’évaluation des candidats vaccins pour des essais à grande échelle
Anciens rétrovirus et psychoses : un lien enfin identifié! >
L’analyse des pratiques professionnelles

Rechercher une actualité

Partager cette page