CGOS août aide remboursable

Actualités

L'accès au psychologue remboursé au Québec

Dans le cadre de la Semaine nationale de la santé mentale, qui se déroule du 7 au 13 mai 2018, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, vient d'annoncer la mise en place du premier projet pilote du Programme québécois de psychothérapie pour les troubles mentaux (PQPTM). Ce programme s'inscrit dans le Plan d'action en santé mentale 2015-2020. Selon le ministère, ce programme représentera environ 600 000 rendez-vous annuels.  Il «permettra maintenant d'avoir une couverture publique des soins prodigués par des psychologues pour les gens souffrant de troubles mentaux courants», a expliqué le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en mentionnant notamment les troubles anxieux et dépressifs. Concrêtement, les personnes atteintes de troubles mentaux pourront donc, dorénavant, se faire rembourser des services obtenus via le Régime d'assurance-maladie du Québec (RAMQ).

«Cette annonce très attendue vise à réduire les iniquités dans l’accès à la psychothérapie. Toutes les personnes qui sont en détresse et dont le problème de santé mentale les empêche de bien fonctionner au quotidien devraient avoir accès à la psychothérapie au moment opportun», a déclaré par communiqué la présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, Christine Grou. En augmentant l’accessibilité à la psychothérapie, il s'agit d'éviter des conséquences encore plus sérieuses dans la vie des personnes souffrantes et celle de leurs proches.

Afin de s'assurer que sa mise en œuvre soit la plus efficace possible, il est prévu que le déploiement du PQPTM se déroule en différentes phases. La première étape consiste à évaluer la mise sur pied du programme dans la région de Chaudière-Appalaches, plus précisément au RLS Alphonse-Desjardins auprès d'enfants et d'adolescents souffrant d'un trouble dépressif. Une période de formation, d'une durée de 2 semaines, s'amorcera dès le 22 mai prochain. La phase de pilotage débutera officiellement le 4 juin et se déroulera jusqu'au mois d'août 2018.

Faits saillants :

  • Rappelons que le ministre Barrette avait annoncé, le 3 décembre 2017, un investissement de 35 M$ pour le démarrage du tout premier programme public de psychothérapie.
  • L'investissement vise, entre autres, à assurer la mise en place des trajectoires de service, le développement d'un cadre de référence, la formation du personnel ainsi que l'inscription des psychothérapeutes reconnus.
  • Le programme permettra d'offrir une gamme annuelle de services à environ 3 % de la population, soit le volume pertinent reconnu dans la littérature médicale. Cela représentera, à terme, plus de 600 000 rendez-vous, dont environ 260 000 de haute intensité pour des personnes dont la condition est plus sévère.

Source : cabinet du Ministre de la santé et des services sociaux


< Guérir d'un abus sexuel
Abolir la coercition dans les services de santé mentale >
L'accès au psychologue remboursé au Québec

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook